Juillet – Septembre 2005

Environnement

  • 1er juillet 2005 : L’İSKİ engage enfin une opération de nettoyage du fleuve Kurbağlıdere à Kadıköy. Peint et exalté par les artistes du XIXème siècle, ce fleuve est devenu depuis les années 1980 un cloaque pestilentiel. La direction de l’İSKİ estime que l’opération d’assainissement devrait se terminer à la fin de l’année 2006. cf. Vatan 34, 1/7/2005 p. 22
  • 15 juillet 2005 : Lors de l’opération de démantèlement de l’épave hondurienne échouée devant Kumkapı en 1999 au cours d’un violent épisode de Lodos (vent du sud déchaîné), de nombreuses fuites d’huile sont déplorées. C’est un élément familier du paysage des rives de Marmara qui disparaît ainsi. cf. Milliyet, 16/7/2005 p. 5
  • 15 juillet 2005 : Un bateau battant pavillon panaméen chargé de matériel de récupération coule au large de Demirciköy à Kilyos. Le capitaine est porté disparu. Parti du port roumain de Köstence, le bateau avait pour destination le port privé d’Ambarlı à Avcılar. cf. Gündem, 16/7/2005 p. 2
  • 29 juillet 2005 : Mise en route de deux canadairs pour la lutte contre les incendies de forêt dans le département de Marmara. cf. Milliyet, 30/7/2005
  • 15 août 2005 : Ouverture de la plage de Fenerbahçe à Kadıköy, dite « Fenerbahçe Beach Club ». Après la plage plus populaire de Caddebostan d’accès gratuit, celle de Fenerbahçe, du fait de son coût d’entrée (15 YTL) apparaît plus élitiste. Ajoutons que l’été 2005 a été animé par une vaste polémique relative au ‘port du caleçon’ sur les plages d’Istanbul. Les auteurs de la revue satirique Leman ont d’ailleurs manifesté en caleçon sur la plage de Caddebostan pour protester contre les normes vestimentaires imposées et le commerce engendré par les interdictions. cf. Radikal, 16/8/2005 p. 3
  • 17 août 2005 : Sixième anniversaire du tremblement de terre de 1999 à Gölçük. La presse et nombre d’organisations professionnelles rappellent à cette occasion que beaucoup de familles vivent encore dans des préfabriqués et que les normes de construction continuent à ne pas être respectées. En outre, pour le seul département d’Istanbul, près de 50 hôpitaux et 480 établissements d’enseignement attendent encore de se voir consolidés. L’İBB a par ailleurs signé un accord pour un crédit de 300 millions USD pour la consolidation urgente des bâtiments publics. cf. Radikal, 17/8/2005 p. 17 ; Cumhuriyet, 8/5/2005 p. 7
  • 21 août 2005 : « Kent Tarım Projesi », créé par « Ulaşılabilir Yaşam Derneği » (UYD) en collaboration avec İŞKUR, met à profit les fonds dégagés par l’UE pour la promotion de l’emploi en faveur des femmes issues de familles à faibles revenus. Un groupe de 25 femmes cultive ainsi les 10 hectares qui leur ont été concédés par la municipalité de Gürpınar, pour la production de produits maraîchers. Un responsable du projet précise qu’un volet formation est également compris dans le programme. Une fois arrivé à maturité, l’entreprise se dotera d’une coopérative et continuera de manière indépendante son activité commerciale. cf. Vatan 34, 22/8/2005 p. 4
  • 21 août 2005 : En marge du « Grand Prix du Formule 1 », la « Coordination des Verts de Turquie » organise un « Grand Prix Cycliste » pour attirer l’attention sur les nuisances de la course automobile et du tout automobile en période de crise pétrolière. La course cycliste a eu lieu à l’échelle İDO de Bostancı. cf. Evrensel, 22/8/2005 p. 3
  • 24 août 2005 : Un incendie de forêt s’est propagé sur la colline de Dragos entre Kartal et Maltepe sur 15 000 m². cf. Radikal, 25/8/2005 p. 5
  • 26 août 2005 : La presse s’émeut de l’abattage de nombreux arbres dans le parc de l’Université d’Istanbul à Beyazıt. Plus du quart des 2000 arbres qui constituent ce parc a été coupé. Il s’ensuit une longue polémique. Rappelons que la tour qui domine ce parc est appelée à être exploitée par l’économie touristique, si l’on en croit les déclarations de la responsable de l’« Atelier d’Istanbul pour le Tourisme », agence nouvellement chargée de promouvoir l’activité touristique. cf. Milliyet, 26/8/2005 p. 5
  • 3 septembre 2005 : Grâce aux techniques de la téléconférence, auxquelles les politiques ont de plus en plus recours, le maire d’Istanbul inaugure au même moment 20 nouveaux parcs situés dans différents arrondissements. Il déclare à cette occasion que dans les 2 prochaines années, 16 parcs supplémentaires devraient être terminés. cf. Zaman, 4/9/2005 p. 25
  • 3 septembre 2005 : Les oiseaux migrateurs continuent à passer par Istanbul dans leurs grandes migrations saisonnières. Plusieurs associations environnementalistes et ornithologiques souhaiteraient que la colline de Çamlıca (relief qui domine le Bosphore à Üsküdar et point d’observation inégalé sur la mégapole) soit dotée d’un centre d’observation et que les sites de transit soient davantage protégés. cf. Zaman Pazar, 4/9/2005
  • 4 septembre 2005 : Manifestation de pêcheurs dans la Corne d’Or sur une centaine d’embarcations, pour attirer l’attention sur la nécessité de poursuivre les efforts pour l’assainissement de cette splendide ria aux équilibres fragiles et encore menacée. cf. Radikal, 5/9/2005 p.3
  • 13 septembre 2005 : Le directeur général d’İGDAŞ annonce qu’à partir du 12 décembre 2005, tous les bâtiments équipés en gaz naturel devront se doter obligatoirement d’un système de coupure automatique du gaz en cas de secousse sismique. Cet appareil sera vendu au prix de 400 USD. cf. Zaman, 14/9/2005 p. 20
  • 21 septembre 2005 : Le département d’ingénierie géologique de l’İTÜ (en la personne du très médiatique Prof. Dr. Naci Görür) annonce la découverte de trois nouvelles failles en mer de Marmara à proximité d’Istanbul : au large de Küçükçekmece, au sud et à l’est des Îles-aux-Princes. cf. Sabah, 19/9/2005 p. 4
  • 21 septembre 2005 : Le ministre de l’Environnement et des Forêts Osman Pepe annonce l’adoption imminente d’un nouveau projet d’amendement de la loi sur les forêts, un projet d’amendement relatif aux terrains forestiers illégalement occupés (et ayant de facto perdu leur qualité de zone forestière) dits 2B. L’arrondissement d’Istanbul le plus concerné par ce projet est Beykoz, dont les surfaces en forêt ont été ces quinze dernières années largement grignotées. L’arrondissement compte en effet 1250 hectares classés 2B comprenant 9 quartiers et 5 villages. Le maire de Beykoz, Muharrem Ergül, attend avec impatience l’adoption de ce projet de loi, pour pouvoir enfin trouver une solution à des zones critiques comme Çavuşbaşı, où l’on compte plus de 6500 bâtiments, tous sans autorisation (cela représente une population de 30 000 habitants). Pour l’ensemble de la Turquie, les terrains de type 2B s’étendent sur 473 000 hectares occupés par plus de 400 000 bâtiments. À Istanbul, les terrains 2B s’étendent sur 16 275 hectares. Il reste en définitive 240 000 hectares de vraies forêts cadastrées à Istanbul. cf. Zaman, 23/9/2005 p. 19
  • 24 septembre 2005 : Au cours d’une conférence organisée par l’İİB« İstanbul İhracatcılar Birliği » (Union des Exportateurs d’Istanbul), le Prof. Dr. Mehmet Işıkara critique la campagne sismologique conduite par les Italiens en mer de Marmara. Cette critique lui a valu des remarques sévères du Prof. Dr. Naci Görür de l’İTÜ. Ce nouvel accrochage entre ‘spécialistes de tremblement de terre’ révèle les rivalités qui continuent à biaiser le débat scientifique sur cette question. cf. Zaman, 25/9/2005 p. 18
  • Transports 1er juillet 2005 : Dr. Ahmet Paksoy, directeur général d’İDO, fait savoir l’intention de son administration de préserver les vapur, qu’il considère comme le symbole du Bosphore. Depuis la décision de transférer la flotte du TDİ à l’İDO, une association s’est créée et plusieurs manifestations contestataires ont été organisées, suite à la décision de la nouvelle administration de retirer les vapur du Bosphore. Aujourd’hui, Paksoy signale que l’arrivée de nouveaux bateaux ne signifie nullement la suppression des anciens. Il faut savoir que l’İBB a procédé à l’achat de 5 ‘bus de mer’ (deniz otobüsü) et 4 ferry (feribot) au prix de 215 millions USD. Un achat d’autant plus étonnant que Paksoy prétend qu’il y a eu une chute considérable du nombre de voyageurs ces dernières années. Relevons aussi les irrégularités évoquées par certains responsables au sein de l’İBB quant au montant de la transaction. En effet, le prix payé pour 2 ferries s’élève à 110 millions USD. Quand on sait que la construction d’un vapur coûte 4 millions USD, on est en droit de se poser des questions sur les interventions répétées du ministre des Transports Binali Yıldırım en faveur de l’achat. À titre d’information, Yıldırım était directeur général de l’İDO avant de se lancer dans la politique, et avait été limogé 5 ans auparavant pour avoir concédé à ses proches la gestion des buffets rattachés à l’İDO. cf. İstanbul Bülteni, juillet 2005 pp. 31, 33-34 ; Radikal, 10/7/2005 p. 10, 16/8/2005 p. 12, 18/8/2005 p. 12 ; Milliyet, 30/7/2005 p. 16
  • 15 juillet 2005 : L’augmentation annoncée des prix à l’unité dans les transports publics autobus et métro n’a finalement pas eu lieu, dans le souci de promouvoir l’utilisation des transports publics. cf. Milliyet, 16/7/2005 p. 2 ; Sabah, 17/7/2005 p. 12
  • 20 juillet 2005 : Le ministre des Transports Binali Yıldırım déclare le troisième aéroport indispensable selon les critères européens relatifs à l’environnement. Il va jusqu’à envisager 40 millions de touristes étrangers par an à Istanbul dans les 10 prochaines années. Ajoutons que, depuis le 20 juillet, la Turkish Airlines dessert Bodrum à partir de l’aéroport Sabiha Gökçen de Kurtköy à Pendik. cf. Radikal, 21/7/2005 p. 13 ; Vatan 34, 1/7/2005 p. 5
  • 4 septembre 2005 : Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan donne l’ultime coup de pioche du tunnel de Bolu, dont la construction entamée en 1993 avait été interrompue pour des raisons financières et sismiques. L’inauguration finale est prévue pour le 16 décembre 2006. Ce tunnel permettra de réduire le temps de la liaison autoroutière Istanbul-Ankara à 3h30, en évitant le franchissement du col de Bolu, lieu d’engorgement chronique, tout particulièrement en hiver. cf. Radikal, 4/9/2005 p. 12
  • 12 septembre 2005 : La société anonyme Belbim qui a conçu le système Akbil, le billet électronique intelligent, utilisé dans les transports en commun depuis 1996 par plus de 4,5 millions de personnes, annonce qu’elle va exporter ledit système en Afrique du Sud, tout en étant en pourparlers pour sa mise en place à Antalya, İzmit/Kocaeli. cf. Birgün, 13/9/2005 p. 8
  • 23 septembre 2005 : Malgré l’opposition très claire du maire d’Istanbul Kadir Topbaş, les services de transport scolaire et les conducteurs des minibüs appliquent le nouveau tarif depuis le 18 septembre 2005, revu à la hausse. La décision est unilatérale et en contradiction avec la loi 5216 de juillet 2004, selon laquelle la politique des prix des transports en commun est du ressort de l’İBB. Une commission spéciale a pourtant été créée au sein de la préfecture d’Istanbul pour trouver un accord entre la mairie métropolitaine et la Chambre professionnelle des navetteurs « Servis Araçları Esnaf Odası ». Mais celle-ci n’a pas attendu les décisions de la commission, et a entamé l’année scolaire avec une hausse des prix variant entre 12 et 20%. cf. Zaman, 24 septembre 2005
  • 25 septembre 2005 : Ouverture du premier musée des chemins de fer à l’occasion du 149ème anniversaire des chemins de fer turcs. Ouvert dans la gare de Sirkeci, le musée est d’accès gratuit. cf. Zaman, 26/9/2005 p. 25
  • 25 septembre 2005 : Le directeur général de T-Design annonce l’arrivée des taxis de mer dans le courant de 2006. Rumeli Feneri, Tarabya, Sarıyer, Yeniköy, İstiniye, Rumelihisarı, Bebek, Arnavutköy, Ortaköy et Beşiktaş seront dotés de stations. D’autres échelles seront spécialement aménagées sur la rive anatolienne et le long de la Corne d’Or. Les négociations avec les autorités compétentes sont en cours. Les deniztaksi pourront transporter de 1 à 10 personnes, sans que le prix 5 YTL par mile ne change selon le nombre de personnes. cf. Referans, 26/9/2005 p. 20
  • 25 septembre 2005 : Le chantier du Marmaray suit son cours, à hauteur de la place d’Üsküdar, qui sera l’embouchure du tunnel sur la rive asiatique. Le chantier, dont le lancement est prévu pour le mois d’octobre, aura une profondeur de 25 mètres sur un diamètre de 30 mètres. La construction de centres commerciaux est également prévue dans la même structure. La place sera fermée au trafic routier comme aux piétons pendant trois ans. cf. Milliyet, 26/9/2005 p. 3

Urbanisme et construction

  • 1er juillet 2005 : À partir du 1er juillet 2005, le TOKİ s’engage à offrir des crédits pour l’entretien et la restauration des biens culturels. Ce nouveau dispositif a été rendu possible par les lois passées en été 2004 sur la protection des biens culturels et naturels. Le remboursement des crédits consentis pourra se faire en 10 ans. cf. Radikal, 1/7/2005 p. 3
  • 1er juillet 2005 : À la suite de la signature d’un protocole entre l’İBB et la « Direction Générale des Vakıf » (VGM), l’İBB entame les travaux de restauration de 120 türbe à Istanbul. Selon les termes de ce protocole, la VGM a transféré une partie de son patrimoine gigantesque à la municipalité métropolitaine pour permettre une valorisation touristique de celui-ci. Cet accord paraît tout à fait révélateur de la dynamique impulsée par les lois de juillet 2004, ainsi que par le projet « Istanbul Ville Musée ». cf. İstanbul Bülteni, juillet 2005
  • Du 3 au 7 juillet 2005 : Istanbul accueille le 22ème congrès de l’Union Internationale des Architectes – UIA. Plus de 10 000 visiteurs et participants étrangers sont venus à cette occasion. Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan ainsi que le maire d’Istanbul Kadir Topbaş ont participé à la fastueuse séance d’inauguration. Il s’est aussi agi pour les autorités turques de démontrer la capacité d’Istanbul à organiser de grandes rencontres internationales. cf. İstanbul Bülteni, Numéro Spécial Juillet 2005
  • 10 juillet 2005 : Le journal Radikal se fait l’écho d’une vive polémique relative à la restauration de la mosquée Küçük Aya Sofya, ancienne église byzantine de Saints Serge et Bacchus. En effet, les autorités voudraient rouvrir au culte cet édifice restauré depuis trois ans, alors que les spécialistes souhaiteraient que l’on ne se précipite pas. L’architecte responsable de la restauration, Mehmet Alper, a même décidé dans ces circonstances de présenter sa démission. cf. Radikal, 10/7/2005 p. 4
  • 14 juillet 2005 : Destruction de 44 bâtiments et gecekondu par les équipes de l’İBB, dans les quartiers d’Aydos à Pendik. Les gendarmes procèdent à l’arrestation de 7 personnes qui s’opposaient à ces destructions. Les autorités déclarent que, dans la même zone, 150 autres bâtiments devraient être détruits sous peu. cf. Hürriyet, 15/7/2005 p. 6
  • 14 juillet 2005 : Destruction mouvementée de 44 constructions illégales à Canbazbayır, à Kurtköy – Pendik. Certains habitants élèvent des barricades pour s’opposer aux équipes de destruction. Il est recouru aux pierres, bâtons et cocktails Molotov. La presse parle même de scènes ‘à la palestinienne’. Sur les 44 constructions, 38 avaient été vidées avant la destruction. Les autorités s’étaient mises d’accord avec 33 familles pour un relogement. Pour les 11 restantes, un montant d’indemnisation avait été convenu. cf. Radikal, 15/7/2005 p. 3
  • 15 juillet 2005 : Publication dans le Journal Officiel d’un décret d’application de la loi 5226 du 14 juillet 2004. Ce décret est supposé faciliter la récupération d’un certain nombre de biens classés jusque-là abandonnés ou récupérés par une mafia, comme la mafia des places de parking. Par toute une série d’exemptions fiscales, les propriétaires de ces bâtiments classés sont incités à les restaurer et les valoriser au mieux. cf. Hürriyet Emlak, 8/9/2005 p. 9
  • 22 juillet 2005 : Début d’une grande opération de destruction de gecekondu édifié sur un terrain appartenant à une fondation dans le quartier de Kulaksız à Okmeydanı (Beyoğlu). Conduite directement par les équipes de l’İBB, cette opération vise au total 387 bâtiments. cf. Vatan, 22/7/2005 p. 19 ; Radikal, 22/7/2005 p. 5
  • 22 juillet 2005 : Un groupe de 200 personnes s’interposent de manière très active (barricades, cocktails Molotov, pierres, bâtons) aux tentatives de destruction de gecekondu à Kağıthane (Güzeltepe) notamment en bloquant la bretelle d’accès à l’autoroute O-2 pendant 25 minutes. cf. Milliyet, 22/7/2005 ; Hürriyet, 23/7/2005 p. 22
  • Début août 2005 : L’İBB décide par une série d’expropriations d’urgence d’accélérer le chantier du métro qui pour l’instant semble marquer le pas. Après l’inauguration du chantier de l’extension nord vers Ayazağa (Maslak) en mars 2005, ces expropriations devraient permettre de faciliter l’extension côté sud-ouest vers Yenikapı. cf. Cumhuriyet, 6/8/2005 p. 3 ; Radikal, 7/8/2005 p. 8
  • 11 août 2005 : Le journal Sabah attire l’attention sur les vives convoitises suscitées par un terrain d’environ 16 000 hectares à Ağva (Riva) à l’est de l’arrondissement de Şile, terrain appartenant aux descendants du khédive d’Égypte Mehmet Ali Paşa (de Kavala). Bien que situé à plus de 100 km du cœur d’Istanbul au bord de la mer Noire, Ağva est devenu un gigantesque chantier où rivalisent les plus grands groupes de construction et les plus grands investisseurs immobiliers (Gayrimenkul Yatırım Ortaklığı – GYO) du pays. Alarko, Yapı Kredi Koray, Galatasaray Spor Kulübü sont parmi les intéressés. La construction d’une autoroute entre Şile et Riva, lancée il y a quelques années, a eu pour effet d’accélérer l’acquisition de réserve foncière et l’urbanisation anticipatrice. cf. Sabah, 11/8/2005 p. 9
  • 29 août 2005 : Organisation à l’initiative de la « Coordination populaire des travailleurs contre les destructions » d’une manifestation contre les destructions opérées dans le cadre de la « Régénération Urbaine ». Le gouvernement AKP est sévèrement mis en cause pour son ultralibéralisme.
  • 6 septembre 2005 : Destruction mouvementée de bâtiments illégaux dans le quartier de Yahya Kemal à Kağıthane. De désespoir, certains habitants mettent le feu à leurs habitations. Sur les 60 destructions projetées ce jour, trois sont réalisées. La municipalité tente de calmer la population en distribuant de la nourriture. Parallèlement, la destruction de 14 villas édifiées sur les terrains du domaine public a été entreprise par les équipes de l’İBB, dans la municipalité de second rang de Göktürk dépendant de l’arrondissement d’Eyüp. cf. Birgün, 7/9/2005 p. 3
  • 13 septembre 2005 : Une occupante d’un gecekondu construit sur un terrain public à Kağıthane tente de résister au moyen d’une arme aux équipes municipales envoyées pour détruire sa maison. Signalons que l’été a été agité par de nombreuses opérations de nettoyage de zones de gecekondu notamment à Eyüp (Güzeltepe) et Kağıthane. cf. Zaman, 14/9/2005 p. 19 ; Evrensel, 15/9/2005 p. 3, Birgün, 13/9/2005 p. 2
  • 20 septembre 2005 : Le maire Kadir Topbaş prévoit la construction de plus de 10 000 logements cette année, pour atteindre la barre des « 20 000 à 30 000 unités de logements construits en 2 ou 3 ans ». Les arguments du maire sont clairs. Il s’agit d’une part de faciliter l’accès des revenus faibles au logement ; d’autre part de remédier à l’insuffisance des logements à Istanbul. cf. Hürriyet, 21/9/2005 p. 10
  • 20 septembre 2005 : Le ministre du Tourisme Atilla Koç réitère sa ferme intention de procéder à la démolition du Centre Culturel Atatürk (Atatürk Kültür Merkezi – AKM) sur la place Taksim. Le bâtiment aurait une capacité insuffisante, et il serait « plus raisonnable de démolir et de reconstruire » a-t-il ajouté. Un argument qui converge avec celui du maire de Beyoğlu, Ahmet Misbah Demircan, selon lequel « il y aurait unanimité au sein de l’opinion publique sur la nécessité de démolir l’AKM pour l’esthétique de la place ». Il a été question de remplacer le centre culturel par un centre commercial, sans que Demircan ne se prononce clairement sur la nature de la réaffectation de l’espace. Le 29 août 2005, les architectes Murat Tabanlıoğlu (architecte du projet Galataport et fils de l’architecte de l’AKM), Han Tümertekin, le Prof. İhsan Bilgin et Ömer Kanıpak s’étaient réunis lors d’une table ronde organisé par le quotidien Radikal pour répondre à la question de savoir si l’AKM devrait être détruit ou rénové. cf. Radikal, 30/8/2005 p. 20 ; Hürriyet, 21/9/2005 p. 5
  • 21 septembre 2005 : L’İBB donne son accord pour la construction d’une mosquée dans le «Parc de la 60ème année » (60. yıl parkı) de Göztepe, malgré la très grande opposition de l’arrondissement de Kadıköy et de ses habitants. La maire Kadir Topbaş réagit très vite, dans un premier temps en avouant ne pas être au courant de cette décision passée au sein du conseil municipal métropolitain, pour ensuite plaider en faveur de la construction. La population et le maire CHP de Kadıköy Selami Öztürk, perçoivent cette décision avec scepticisme, certains députés et habitants allant jusqu’à parler de ‘vengeance’ et de ‘punition’ par l’İBB d’un arrondissement politiquement dissident. Cet événement survient à un moment où Kadıköy et l’İBB s’affrontent sur les dossiers épineux de la gare de Haydarpaşa et la statue du Conquérant prévue sur le brise-lame de Kadıköy (Cf. Electroui 21). Selon Selami Öztürk, l’affaire n’en restera pas là : aux 127 mosquées que l’on compte actuellement dans le seul arrondissement de Kadıköy, s’ajouteront 8 autres prévues par la mairie métropolitaine à Bostancı, Merdivenköy, et Kozyatağı. Dans un rayon de 1,6 km autour du parc de Göztepe, on compte 5 mosquées, la plus proche étant à 660 mètres selon les calculs d’un citoyen sur Google Earth. Cette distance était estimée à 4,5 km selon R. T. Erdoğan, et à 1200 mètres selon K. Topbaş. cf. Milliyet, 21/9/2005 p. 16, 26/9/2005 p. 4, 30/9/2005 p. 5 ; Zaman, 23/9/2005 p. 20, 24/9/2005 p. 7, 25/9/2005 p. 19 ; 26/9/2005 p. 20
  • 23 septembre 2005 : Le directeur général de Galleria à Ataköy, le premier centre commercial construit en Turquie, informe que la rénovation du centre commercial se fera dans le cadre d’un programme d’investissement d’un montant de 200 millions USD, comprenant marina et hôtels. « Créer une ville dans Istanbul » est la devise des concepteurs qui intègrent les espaces adjacents. Rappelons que le groupe financier « Denizciler Ataköy Ortak Girişim Grubu » a acheté à l’« Administration de la Privatisation » la Marina Ataköy sur la rive de Bakırköy, Galleria et le Holiday Inn, au prix de 120 millions USD en 2004. La copie conforme du shopping mall à Las Vegas (USA) a été construite en 1988. cf. Referans, 24/9/2005 p. 2
  • 26 septembre 2005 : Le journal Zaman fait savoir que les travaux de restauration de la zone pilote Süleymaniye commenceront le 1er avril 2006, pour se terminer 3 ans plus tard. Le secteur de Süleymaniye a en effet été choisi zone pilote dans le cadre du projet « Istanbul Ville Musée ». Il est en outre l’un des secteurs de la péninsule historique prioritairement classés par l’UNESCO. C’est le « Département de Design Urbain » de l’İMP qui est en charge de la phase projet. Pour l’instant la municipalité métropolitaine a racheté 55 maisons dans le secteur, qui vont faire l’objet de restauration une fois l’accord du « Conseil de la protection du patrimoine culturel et naturel » obtenu. cf. Zaman, 25/9/2005 p. 15
  • 27 septembre 2005 : Le maire d’Istanbul fait visiter à un groupe de 15 journalistes le « Centre de Planification et de Design Urbain de la Métropole Stambouliote » (İMP – İstanbul Metropoliten Planlama ve Kentsel Tasarım Merkezi) mis en place dans le courant de l’été et ‘royalement’ installé, selon certains, dans les anciens locaux du centre d’exposition TÜYAP à Tepebaşı – Beyoğlu. Ce centre, rattaché directement au maire métropolitain, s’est récemment vu confier la mission d’élaborer le nouveau plan d’aménagement d’Istanbul (à l’échelle métropolitaine – 1/25 000) et les divers plans partiels de la politique du « Renouvellement Urbain » à Zeytinburnu, Küçükçekmece, Kağıthane, etc. Selon le Prof. Dr. Hüseyin Kaptan, à la tête de ce centre, 500 ‘experts’ travaillent depuis 3 mois et demi maintenant sur le plan stratégique d’Istanbul. L’élaboration du « Plan d’Aménagement Environnemental » (Çevre Düzeni Planı), initialement du ressort du ministère de l’Environnement et des Forêts, a été transférée à l’İBB, suite à la signature d’un accord entre Ankara et Istanbul. On est en droit de s’interroger sur l’articulation à venir entre cette nouvelle structure et les directions de planification et d’aménagement existantes au sein de l’İBB. Certains observateurs s’inquiètent de la privatisation de certains pans d’activité de la municipalité métropolitaine. cf. Vatan, 28/9/2005 p. 9

Questions foncières et immobilières

  • 4 juillet 2005 : À l’occasion du lancement de la campagne d’accès à des logements destinés aux revenus ‘inférieurs et moyens’ lancés par le TOKİ, un mouvement de foule a été constaté, prouvant l’acuité persistante de la question du logement pour certaines classes. En effet, alors que seulement 1118 logements étaient proposés à Halkalı et İkitelli, deux quartiers proches de Küçükçekmece, le nombre de postulants a été bien supérieur. Cette campagne est l’indice d’une diversification de la politique de TOKİ, qui paraît désormais viser des classes très différentes, puisqu’à côté de ce type de logement en nombre encore très limité, l’administration du logement collectif propose aussi des logements de standing aux classes moyennes-supérieures et supérieures (à l’instar de Avrupa Konakları de Yeşilköy). cf. Birgün, 5/7/2005 p. 4
  • 10 juillet 2005 : Vatan révèle que le bois d’Ömürtepe à Kandilli (Üsküdar) – d’une superficie de 6 hectares – dont la valeur foncière est estimée à 2 millions USD, aurait été secrètement racheté par un citoyen saoudien. Même si le terrain est théoriquement non constructible, certains observateurs s’inquiètent quant à son devenir. cf. Vatan, 10/7/2005 p. 6
  • 10 juillet 2005 : La splendide résidence où Trotski vécut de 1929 à 1933, nommée Sivastopol Yalısı (3571 m²) cherche acquéreur pour la modique somme de 2 millions USD. Signalons que le tremblement de terre de 1999 a eu pour effet de faire chuter la valeur de cette propriété, estimée à 3 millions USD avant le séisme. cf. Vatan, 10/7/2005 p. 6
  • 10 juillet 2005 : Après trois ans de péripéties, la justice décide la saisie au profit du domaine public d’une partie d’un terrain appartenant à l’ancien Premier ministre Tansu Çiller. Ce terrain avec vue sur la mer est situé dans la périphérie de l’arrondissement de Sarıyer, dans le village de Kısırkaya. Cette partie du terrain retourne ainsi à son statut original de terrain forestier. cf. Sabah, 16/7/2005 pp. 1 et 22
  • 10 juillet 2005 : Arrestation de six personnes sur le point de vendre un terrain qui ne leur appartenait pas (à Kurtköy) à un homme d’affaire. Les faux titres de propriété produits ont été repérés au dernier moment. cf. Milliyet, 30/7/2005 p. 16
  • 14 juillet 2005 : Lancement de la campagne d’acquisition des logements construits à Esenyurt par la société KİPTAŞ, et destinés aux revenus ‘inférieurs et moyens’. Il s’agit de 752 logements, qui devraient être terminés en 14 mois. Ceux d’une superficie de 95 m² sont mis en vente au prix de 65 000 YTL sans crédit, ou alors par mensualités de 400 YTL, avec un taux d’intérêt mensuel de 0,71%. cf. Radikal, 15/7/2005
  • 16 juillet 2005 : À l’heure de l’explosion du secteur immobilier, la « Chambre des Agents Immobiliers d’Istanbul » révèle que le secteur compte plus de 80 000 agents irréguliers, contre 20 000 officiellement déclarés. Face aux nouveaux enjeux, une réorganisation de la profession s’impose. cf. Vatan, 17/7/2005 p. 5
  • 19 juillet 2005 : Mise en vente du terrain très convoité (situé sur les hauts d’Ortaköy) appartenant naguère au riche homme d’affaire Hasan Tiryakioğlu. Le revenu engendré par la vente a été partiellement destiné, en vertu d’une disposition testamentaire, à l’arrondissement d’origine de son père, Kemaliye (dans le département d’Erzincan). cf. Vatan, 10/7/2005 p. 6
  • 22 juillet 2005 : La compagnie Yapı Merkezi annonce son intention d’achever la construction du Şişli Plaza entamée en 1998. Située à Mecidiyeköy, cette tour fait partie d’un ensemble de hautes constructions dont l’achèvement a été ajourné par la crise économique de 2001, tout comme le centre commercial Cevahir, dont la construction a également été interrompue pour le même motif. L’inauguration de ce complexe est prévue pour le samedi 15 octobre 2005, en présence du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan (on sait le groupe Cevahir proche de l’AKP, nombre de manifestations organisées par ce parti se déroulant dans l’hôtel Grand Cevahir à Okmeydanı). cf. Hürriyet, 23/7/2005 p. 13
  • 6 août 2005 : Après de nombreuses péripéties, le groupe Torunlar emporte l’ancien terrain de l’entreprise Telsim à Esentepe (Zincirlikuyu) à Şişli. Une première vente avait eu lieu en octobre 2004. cf. Vatan, 6/8/2005 p. 7
  • 6 août 2005 : Le grand groupe de construction TEPE décide de vendre plusieurs de ses centres commerciaux et notamment le Nautilus à Kadıköy. Parmi les preneurs intéressés, on note l’investisseur immobilier hollandais Corio, dont il a déjà été fait mention lors de l’achat d’Akmerkez (Voir Electroui précédent). cf. Vatan, 7/8/2005 p. 7
  • 30 août 2005 : Le quotidien Radikal attire l’attention sur la mise en vente d’un ancien palais byzantin, le Palais de Magnaura, acquis il y a douze ans par l’ancien maire d’Eminönü Tahir Aktaş. La valeur de ce monument, situé entre Cankurtaran et le palais de Topkapı, est estimée à au moins 12 millions USD. Certains archéologues s’élèvent contre cette opération et appellent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités dans la sauvegarde du patrimoine historique. cf. Radikal, 30/8/2005 p. 3
  • 3 septembre 2005 : Le montant de l’impôt foncier est augmenté de 8% eu égard à l’augmentation des coûts de la construction. cf. Radikal, 4/9/2005 p. 12
  • 20 septembre 2005 : La concurrence dans le secteur de la banque pour le crédit logement à long terme continue à faire chuter le taux d’intérêt. Akbank et Garanti Bankası offrent les meilleurs taux à 1,25% et 1,24% mensuel. D’autres organismes bancaires comme Bank Europa appliquent un taux de 1,20 %, sous certaines conditions d’assurance-crédit.

Tableau d’amortissement de 3 montants de crédit selon un organisme financier

Banque

Nombre de mois

Taux d’intérêt

50 000 YTL

100 000 YTL

150 000 YTL

Akbank

240

1,25

686

1372

2058

Bank Europa

120

1,25

829

1659

2489

Yapı Kredi Bankası

144

1,35

816

1633

2449

Finansbank

240

1,33

724

1448

2172

Koçbank

144

1,35

816

1632

2448

Ziraat Bankası

120

1,30

849

1699

2548

İş Bankası

240

1,35

733

1467

2201

Dışbank

300

1,35

719

1438

2157

Garanti Bankası

240

1,24

681

1363

2045

HSBC

240

1,35

733

1467

2201

Vakıfbank

240

1,35

733

1467

2201

Oyakbank

144

1,35

816

1632

2448

Anadolubank

60

1,33

1236

2472

3708

Denizbank

120

1,34

865

1730

2595

TEB

120

1,29

845

1691

2536

  • Le vice-Premier ministre Abdüllatif Şener certifie que le système de crédit à long terme avec hypothèque aura pour effet de faire chuter les loyers, un optimisme manifeste à un moment où des voix se sont élevées au sein de l’opinion publique contre les augmentations annuelles du loyer décidées par les propriétaires de manière unilatérale, contribuant ainsi à une hyper-inflation des loyers. Une loi est votée allant dans le sens d’une indexation annuelle des loyers selon un indice contrôlé par le gouvernement. cf. Hürriyet, 21/9/2005 p. 10
  • 27 septembre 2005 : Le journal Vatan publie les résultats d’une étude sur le crédit logement à Istanbul. Depuis le début de l’année 2005, on observe une ruée des particuliers sur ce type de crédit, profitant d’une chute très sensible des taux d’intérêts. 75% des crédits consentis entre juin et août 2005 concernent la rive européenne. Par ailleurs, la moitié de ces crédits à l’échelle nationale est destinée à des investissements à Istanbul. Le remboursement des crédits s’étale en moyenne sur 94 mois. cf. Vatan, 28/9/2005 p. 9
  • 30 septembre 2005 : Le quotidien Milliyet publie la liste des 10 complexes immobiliers les plus chers du pays, selon les professionnels du secteur :
1) Le complexe d’Ataköy – « Ataköy Turizm Kompleksi »
Près de 300 000 m², auxquels s’ajouteront 200 000 m². Loué pour 34 ans au prix de 120 millions USD. En 2038, le site reviendra à TOKİ. (Cf. chronologie, l’article de Referans du 24 septembre dans la rubrique ‘Urbanisme et construction’)
1,5 milliards USD
2) Le centre commercial d’Akmerkez 1 milliard USD
3) Le centre commercial de Metrocity
210 000 m² d’espaces de bureaux et de logements.
800 millions USD
4) Le centre culturel de Şişli – « Şişli Kültür Merkezi »
Il s’agit en réalité du centre commercial de la holding Cevahir, inauguré le 15 octobre 2005. Superficie : 420 000 m² dont 105 000 m² destinés à la location.
550 millions USD
5) Süzer Plaza 500 millions USD
6) Les tours İş – « İş Kuleleri » 320 millions USD
7) Swissotel 300 millions USD
8) İstanbul Hilton 255 millions USD
9) Le yalı de Amcazade (XVIIème siècle)
Situé à Anadoluhisarı. 9500 m² au sol. Si on inclut son domaine de 40 hectares, le prix peut alors monter jusqu’à 500 millions USD
150 millions USD
10) Les tours jumelles à Ankara – « İkiz Kuleler »
Récemment rachetées par le TOBB
100 millions USD

cf. Milliyet, 30/9/2005

Vie politique

  • 9 juillet 2005 : L’administration du Trésor met en place un système d’échange, voire de troc, pour permettre aux municipalités de rembourser leurs dettes. cf. Cumhuriyet, 9/7/2005 p. 13
  • 15 juillet 2005 : Un conflit portant sur le tracé exact des limites de leur territoire de souveraineté oppose les mairies ANAP de Büyükçekmece et de Bahçeşehir aux mairies AKP de Mimarsinan et Esenyurt. L’assemblée de l’İBB tranche en faveur des municipalités AKP en rattachant le village de Hoşdere à Esenyurt. Au total, c’est près de la moitié du territoire de la municipalité de Bahçeşehir qui se trouve rattaché à Esenyurt. Le transfert à l’AKP du maire de Çatalca, élu en mars 2004 sous une étiquette ANAP, permet par ailleurs de résoudre un autre conflit de limites. cf. Hürriyet, 15/7/2005
  • 16 juillet 2005 : Les employés de l’İBB, des municipalités d’arrondissement, de l’İSKİ et de l’İETT manifestent devant le bâtiment principal de l’İBB à Saraçhane (Eminönü), pour réclamer l’augmentation qu’ils souhaitent depuis plus d’un an. cf. Gündem, 17/7/2005 p. 11
  • 20 juillet 2005 : Le journal Radikal dresse un bilan de la première année de règne de Kadir Topbaş sous l’angle des nominations auxquelles celui-ci a procédé. Sur 102 fonctionnaires de haut niveau, dont une seule femme, le maire en a remplacé 96. Par exemple, les 21 responsables de sociétés anonymes dépendantes de l’İBB ont tous été remplacés, et en 6 mois, le directeur général d’İGDAŞ ayant même été remplacé 4 fois. cf. Radikal, 20/7/2005 p. 2
  • 15 août 2005 : Le très médiatique maire de Şişli, Mustafa Sarıgül, est invité à plusieurs reprises par les sociaux-démocrates allemands avant les élections législatives fédérales du 18 septembre. cf. Radikal, 15/8/2005 p. 7
  • 3 septembre 2005 : Un ami du fils du maire Kadir Topbaş est finalement nommé à la tête de la société anonyme İsfalt (fondée en 1986) : Çağatay Kalkancı. Ajoutons que trois des enseignants İTU de Hüseyin Ersan Topbaş ont également été nommés à divers postes au sein de l’administration métropolitaine. Il s’agit du Prof. Dr. Ramazan Evren au poste de secrétaire général de l’İBB ; du Dr. Cengiz Güngör devenu chercheur rattaché à la direction de l’AKP ; et de Süleyman Pektaş qui est Secrétaire Général de Ulaşım AŞ. cf. Sabah, 3/9/2005
  • Fin septembre 2005 : Une vive polémique oppose l’İBB à la mairie d’arrondissement de Kadıköy à propos de la réaffectation d’un certain nombre de terrains vacants et d’espaces verts, que l’İBB voudrait ouvrir à l’urbanisation, notamment pour construire des mosquées dont le nombre est jugé insuffisant par la mairie métropolitaine. Cette réaffectation nécessiterait une modification des documents d’urbanisme locaux dont la ratification ultime est du ressort de l’İBB. La presse s’est largement fait l’écho de cette polémique faisant circuler des chiffres contradictoires sur le nombre de fidèles par mosquée ou sur les distances moyennes entre les mosquées déjà existantes. Aux associations d’habitants réclamant la construction de nouvelles mosquées, se sont opposées les chambres professionnelles ou d’autres associations locales, plus favorables à l’extension des espaces verts. Certaines associations alévies ont participé au débat en suggérant la construction de cemevi à la place de certaines mosquées projetées. Cette polémique constitue plus largement un nouvel épisode dans l’affrontement entre la mairie d’arrondissement CHP et l’İBB. Rappelons que pour plus de 700 000 habitants, l’arrondissement compte officiellement une centaine de mosquées, chiffres interprétés de manières totalement contradictoires selon les parties qui s’opposent. cf. Yeni Şafak, 26/9/2005 p. 17

Vie économique

  • 18 août 2005 : Par une décision du Conseil d’État (Danıştay), le Marché d’Ulus connu pour être le marché de la jet-set est fermé. Lancé en 1989, ce marché qui s’est déplacé au fil du temps a été fermé en raison des nuisances qu’il occasionnait dans le voisinage. cf. Radikal, 19/8/2005 p. 2
  • 21 août 2005 : Le groupe Ortadoğu Otomotiv, appartenant à la famille Doğan qui contrôle le plus important groupe média de Turquie, acquiert l’hôtel Hilton d’Istanbul au prix de 255,5 millions USD, soit la somme la plus importante jamais offerte lors d’une transaction immobilière en Turquie. Après cette privatisation, l’hôtel continuera à être géré par le groupe Hilton jusqu’en 2015. cf. Radikal, 12/8/2005 p. 13 ; Vatan, 12/8/2005 p. 7
  • 21 août 2005 : La cité des orfèvres, sous le nom de Kuyumcukent İşletme A.Ş. à Bahçelievler, lance un appel d’offres pour la location des restaurants et des buffets dans le bloc abritant les ateliers d’orfèvres. La capacité de ce bloc est de 2500 à 3000 personnes par étage, soit au total 22 000 individus ; au rez-de-chaussée et au premier étage se trouvent 448 points de vente entre 25 et 200 m² ; les 971 ateliers entre 25 et 250 m² se trouvent entre les 2ème et 5ème étages ; par ailleurs, le complexe abritera 7 fabriques sur une surface totale de 2160 m² et sera couvert sur 186 000 m². Il s’agit là du bloc des ateliers. La cité dans son ensemble est couverte sur 350 000 m², dont 127 000 m² de centre commercial (alışveriş merkezi), 127 bureaux, un parc automobile de 3500 véhicules. Ajoutons enfin les hôtels, espaces d’exposition, salles de congrès, centres de santé et de beauté. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 21
  • 22 août 2005 : Le président de l’İTO Murat Yalçıntaş a annoncé l’organisation de 5 événements internationaux à Istanbul Park (le circuit de Formule 1), jusqu’au mois de novembre, lors d’un déjeuner à TUROB. Il a aussi rappelé les apports de la Formule 1 dans le secteur du tourisme et de l’industrie automobile. La Formule 1 a attiré plus de 110 000 visiteurs dont 40 à 50 000 étrangers, lors de la course d’inauguration le 21 août 2005, en présence du Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, du maire d’Istanbul et du patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone. Durant le déjeuner, le président de la TUROB Timur Bayındır pour sa part a donné quelques indices sur les nouveaux objectifs des professionnels du secteur, à savoir investir dans le tourisme religieux pour attirer, durant les mois de Ramadan en particulier, les musulmans d’Europe et des pays voisins. Bayındır n’a pas manqué d’évoquer le nombre croissant des visiteurs grecs également. Il est à noter que l’inauguration d’Istanbul Park, à laquelle le Premier ministre Erdoğan est arrivé en hélicoptère, a une fois de plus remis en question le trafic routier à Istanbul. En effet, les embouteillages jusqu’au belde d’Akfırat ont duré plus de 3 heures à partir de Küçükçekmece et 5 heures sur le chemin du retour. De nombreuses critiques ont également apporté une nuance au discours exalté des responsables politiques quant aux apports de ce type d’événement à la ville d’Istanbul et ses habitants. Il s’agit essentiellement de l’état de l’infrastructure autour de la piste ; du prix d’entrée (minimum 70 €) ; et enfin de l’inutilisation de cet espace en dehors des courses. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 11 ; Vatan 34, 22/8/2005 p. 17 ; Radikal, 23/8/2005 pp. 2 et 12
  • 1er septembre 2005 : L’entreprise d’électroménager BSH, émanation des deux géants allemands Bosch et Siemens, annonce son intention d’implanter une unité de production de machines à laver à Çerkezköy, dans un département limitrophe d’Istanbul en Thrace. Cela représente un investissement de 23 millions €, pour une capacité annuelle de production de 300 000 unités. Cette nouvelle implantation confirme le redéploiement du dispositif productif stambouliote sur ses marges éloignées. La localisation de Çerkezköy sur l’autoroute de Thrace apparaît comme très avantageuse aux nouveaux investisseurs étrangers. cf. Zaman, 1/9/2005 p. 10
  • 1er septembre 2005 : Un article de Zaman attire l’attention sur le fait que les vendeurs de rue (seyyar satıcılar) chassés de la place d’Eminönü se sont tout simplement redéployés sur des territoires moins surveillés, et notamment le long de grandes artères. Celles-ci étant sous l’autorité de l’İBB, les équipes spéciales de la mairie (zabıta) d’Eminönü ne peuvent y intervenir. Le maire d’Eminönü appelle en conséquence l’İBB à assumer ses responsabilités. cf. Zaman, 1/9/2005 p. 20
  • 2 septembre 2005 : Inauguration du chantier d’un nouveau complexe commercial qui portera le nom de « M1 Meydan », du groupe allemand de distribution alimentaire Metro à Ümraniye, à proximité du magasin IKEA nouvellement ouvert. L’ouverture du centre commercial, dont la conception a été confiée à « Foreign Office Architects » et « Turgut Alton Mimarlık Müşavirlik Ltd », est attendue pour le début de l’année 2007. Parallèlement à ce centre commercial, un hypermarché Real, enseigne dépendant aussi de Metro, sera également construit. À propos d’IKEA, depuis son ouverture le 5 mai 2005, plus d’un million de personnes l’auraient déjà visité. Au point que le groupe envisage très rapidement d’ouvrir 4 autres magasins dans tout le pays d’ici la fin 2008. cf. Radikal, 3/9/2005 p. 12
  • 8 septembre 2005 : Arrivée en gare de Sirkeci (Eminönü) de l’Orient Express parti de Paris le 2 septembre avec 94 voyageurs ayant payé chacun 3250 USD pour faire ce mythique voyage via Budapest, Bucarest et Varna. cf. Cumhuriyet, 8/9/2005 p. 4

Populations, religion, santé

  • 4 juillet 2005 : Publication d’un rapport de la préfecture d’Istanbul sur les ‘enfants de la rue’ fondé sur une enquête conduite les 5 premiers mois de l’année 2005 sur une population de 532 enfants. Ce rapport révèle que 35,3% de ces enfants sont consommateurs de substances toxiques (tiner : dissolvant ; Bally : colle ; drogues) cf. Birgün, 5/7/2005 p. 4
  • 9 juillet 2005 : Le journal Radikal consacre un long article au ‘magasin populaire’ « Dost Eller », créé par la mairie de Beşiktaş pour venir en aide aux plus démunis, grâce à la redistribution de vêtements et d’affaires diverses. Infos et dons : 0212-236 10 20 cf. Radikal, 9/7/2005 p. 4
  • 16 juillet 2005 : Le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan appelle les hommes d’affaires turcs installés à Istanbul à investir dans leurs ‘pays d’origine’. En ce qui concerne les Erzurumlu, citons par exemple İbrahim Polat, patron de la holding du même nom, Fikret Evyap, patron de l’entreprise du même nom, Erdal Aksoy, patron du Conrad Hotel, Oğuz Gürsel, patron du Marmara Hotel de Taksim. cf. Zaman, 16/7/2005 p. 8
  • 20 juillet 2005 : La question du ‘visa’ pour Istanbul est remise sur le tapis, à l’occasion d’une étude effectuée sur la base des données démographiques de l’« Institut Statistique de l’État » (Devlet İstatistik Enstitüsü). Il en ressort qu’entre 2000 et 2005, la métropole d’Istanbul a subi une croissance démographique de 1,3 millions, se plaçant en troisième position derrière Antalya (16,7%) et Şanlıurfa (13,1%), en terme de taux de croissance. Soulignons que cette étude remet en cause les affirmations trop souvent répétées selon laquelle Istanbul accueillerait une population de 400 000 individus par an. À l’échelle nationale, la population aurait atteint 72 millions d’individus. Recep Tayyip Erdoğan avait évoqué le projet de ‘visa pour Istanbul’ pour la première fois en 1998 en tant que maire métropolitain, et s’était réjoui de l’avancée du projet en mai 2005 (Vatan, 20/5/2005 p. 14). Aujourd’hui Premier ministre, il semble toujours préoccupé par l’arrivée des Anatoliens dans la métropole, au regard de ses dernières déclarations. cf. Vatan, 20/7/2005 p. 18, 21/7/2005 p. 14 ; Radikal, 20/7/2005 p. 4

« Tayyip Erdoğan, belediye başkaniyken ortaya attığı ‘’İstanbula vize’’ önerisini yineledi… » cf. Penguen, 21 juillet 2005

« Tayyip Erdoğan renouvelle sa proposition de ‘visa pour Istanbul’, présentée autrefois lorsqu’il était maire. » - Je vais juste voir un ami et je ressors… - Pas question ! Nous sommes pleins… »

« Tayyip Erdoğan renouvelle sa proposition de ‘visa pour Istanbul’, présentée autrefois lorsqu’il était maire. »
– Je vais juste voir un ami et je ressors…
– Pas question ! Nous sommes pleins… »

  • 20 juillet 2005 : Vol des 2 cloches de l’église orthodoxe Panayia Evangelistria à Dolapdere – Beyoğlu. Les cloches pesaient 100 et 80 kilos. cf. Vatan 34, 22/7/2005 p. 3
  • 24 juillet 2005 : Le directeur départemental de la Jeunesse et du Sport Tamer Taşpınar dresse le bilan de deux années d’investissements soutenus en matière de développement d’équipements sportifs. Par exemple, il se félicite que le stade de Maltepe, en déshérence depuis 12 ans, soit enfin en passe d’être achevé. cf. Zaman, 25/7/2005 p. 25
  • 29 juillet 2005 : Ouverture tendue du camp d’été du monastère Christos à Kınalıada lié au patriarcat orthodoxe de Fener. Destinée à accueillir des enfants orthodoxes de nationalité turque issus de familles défavorisées, cette colonie n’a reçu aucun enfant cette année. Peu avant, le VGM (Vakıflar Genel Müdürlüğü) avait fait part de son souhait d’un transfert de propriété à son bénéfice, compte tenu de la non utilisation de ce lieu. La fondation a fait savoir son intention d’introduire un recours à la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH). cf. Milliyet, 30/7/2005 p. 21
  • 27 août 2005 : La « Direction provinciale de l’Agriculture » a mené une série de contrôles d’hygiène dans 246 points de vente et ateliers du secteur alimentaire. 19 commerçants se sont vus retirer la licence d’exploitation, tandis que 43 plaintes ont été introduites chez le procureur. Le directeur Ahmet Kavak a déclaré qu’en 7 mois, les conditions d’hygiène de 15 390 points de distribution et de production de produits alimentaires ont été contrôlées. Il constate une nette amélioration par rapport à l’année 2004. Notons au passage que l’octroi de la licence d’exploitation est du ressort des autorités locales, tandis que les contrôles d’hygiène restent aux mains de la « Direction départementale de l’Agriculture ». cf. Zaman, 28/8/2005 p. 26
  • 5 septembre 2005 : Le journal Radikal publie un article sur une association nommée « Bir Umut » fondée en vue de lutter contre le chômage. Il s’agit d’une initiative à la base, qui repose sur l’échange d’informations et la solidarité. Depuis sa création il y a un an et demi, l’association a déjà trouvé du travail à plus de 500 personnes. www.birumut.org cf. Radikal, 5/9/2005 p. 3
  • 6 septembre 2005 : Inauguration sur l’İstiklal Caddesi (Galerist) de l’exposition des photos de l’amiral Fahri Çoker sur les tragiques « événements des 6-7 septembre 1955 », nuit de pogroms anti-minoritaires au cours de laquelle de nombreuses boutiques appartenant à des non musulmans avaient été saccagées. A cette occasion, un groupuscule de « Loups Gris » fait irruption dans les galeries au cours du cocktail d’ouverture pour décrocher et détruire un certain nombre de photos en lançant des slogans anti-européens et nationalistes. Les 3 organisateurs de cette exposition étaient Tarih Vakfı, İnsan Yerleşim Derneği et Helsinki Yurttaşlar Derneği. Ajoutons que la presse a consacré de nombreux dossiers à ces événements à l’occasion du cinquantième anniversaire. Le journal Radikal a même titré le 6 septembre « La nuit de la honte pour la Turquie ».
  • 13 septembre 2005 : Une rencontre est organisée à Pendik entre les anciens habitants Rum ayant quitté la ville dans le cadre de l’échange de population (Mübadele) de 1923-24, et les habitants actuels. Au cours de ces rencontres, il a été décidé de jumeler les deux Pendik, l’ancien et celui créé par les déplacés en Grèce. cf. Zaman, 14/9/2005 p. 25
  • 25 septembre 2005 : Des associations représentant les originaires de sept régions différentes (Karadeniz, İç Anadolu, Güneydoğu Anadolu, Doğu Anadolu,…) implantés à Istanbul s’unissent pour soutenir la Turquie dans sa marche vers l’Union européenne. Cette initiative originale est un indice de la mutation opérée par les « associations de pays » (hemşehri dernekleri) dont la raison d’être n’est plus seulement de cultiver la nostalgie du ‘pays’. cf. Zaman, 26/9/2005 p. 26

Risques urbains

  • 16 juillet 2005 : La police des stupéfiants saisit 295 kilos d’héroïne en provenance d’Iran et à destination des Pays-Bas à Güneşli (Bahçelievler). Treize suspects sont par ailleurs arrêtés. cf. Zaman, 16/7/2005 p. 19
  • 19 juillet 2005 : Nouvel incendie d’un bâtiment en bois à Süleymaniye pourtant secteur pilote du projet Istanbul Müze Kent. Les autorités supposent que la mafia des parkings est à l’origine de cet incendie. cf. Vatan 34, 20/7/2005 p. 3
  • 23 juillet 2005 : Une bombe explose dans un des restaurants du pont de Galata faisant 2 blessés, dont un touriste hollandais. cf. Zaman, 25/7/2005 p. 20
  • 20 août 2005 : Les corps de deux personnes sont retrouvés à Şişli. Il s’est avéré que le couple Yılmaz et Necmiye G. a été tué avec une arme à feu pour des raisons encore inconnues. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 25
  • 21 août 2005 : La rencontre fortuite entre les parents de deux adolescents qui se sont querellés dans le quartier de Kavakpınar à Pendik s’est terminée en bagarre générale. Mahmut T. et Halis A., gravement blessés, ont été emmenés à l’hôpital. Ce dernier, blessé d’un coup de couteau, a succombé à sa blessure. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 14
  • 21 août 2005 : La police a réussi à retrouver les trois individus qui ont dérobé la somme de 32 000 YTL de Çetin M., comptable d’une entreprise de textile, le 17 août dernier. L’arrestation a eu lieu à Alanya. Les trois individus ont été ramenés à Istanbul et attendent d’être jugés. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 25
  • 21 août 2005 : Le bus municipal reliant Sultanbeyli à Kadıköy et une camionnette transportant des bonbonnes de gaz entrent en collision dans l’arrondissement d’Ümraniye. Le conducteur de la camionnette a dû attendre l’arrivée des pompiers pour être extrait de son véhicule, s’en tirant avec une fracture au niveau de la jambe. Dans cet accident, où aucune autre victime n’est à déplorer, le conducteur du bus met en cause un troisième véhicule. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 27
  • 26 août 2005 : La Chambre de Commerce d’Ankara (ATO) publie un rapport alarmiste, très contesté quant aux méthodes utilisées et aux conclusions, sur la montée de l’insécurité dans les villes turques. cf. Radikal, 4/9/2005 p. 6
  • 8 septembre 2005 : Le système de surveillance vidéo MOBESE dont il a déjà été question dans une lettre précédente, permet l’arrestation sur le pont de la Corne d’Or de membres d’un réseau mafieux, qui s’apprêtaient, leur véhicule chargé de kalachnikovs, à se livrer à un règlement de compte contre un autre groupe mafieux à l’occasion d’un enterrement d’un membre de cet autre groupe à la mosquée de Fatih. On imagine le caractère spectaculaire de l’opération si elle avait pu se produire. cf. Yeni Şafak, 26/9/2005 p. 5

Éducation, culture et médias

  • 9 juillet 2005 : L’ancien ministre français de la Culture Jack Lang visite le site de Santral Istanbul à Silahtarağa et se déclare enthousiaste pour le projet (musée de l’Énergie et de l’Industrie ; résidences d’artistes et de scientifiques ; amphithéâtre à la confluence de la rivière Alibeyköy et celle de Kağıthane ; bureaux de l’administration centrale de l’université de Bilgi ; etc.) cf. Vatan, 10/7/2005 p. 5
  • 10 juillet 2005 : Ouverture de l’exposition consacrée au peintre paysagiste Hoca Ali Rıza dans le salon de réception du palais de Dolmabahçe. Mort en 1930, ce peintre qui vécut à Üsküdar a infatigablement peint Istanbul, parallèlement à son activité d’enseignant. Ses tableaux constituent de ce fait un précieux témoignage sur l’état d’Istanbul au début de la République. L’expo a lieu jusqu’au 6 novembre 2005. À voir aussi le catalogue publié par Yapı Kredi. cf. Dünya, 8/9/2005 p. 9
  • 10 juillet 2005 : La rentrée culturelle à Istanbul est perturbée par une série de limogeages orchestrés par le ministre de la Culture et du Tourisme Atilla Koç. cf. Milliyet, 17/7/2005 p. 29
  • 12 juillet 2005 : Achèvement du bâtiment d’extension du musée Sabancı (Atlı Köşk) à Emirgan, Sarıyer. cf. Radikal, 13/7/2005 p. 18
  • 22 juillet 2005 : Le préfet d’Istanbul annonce son intention d’entreprendre la rénovation de la bibliothèque du Musée Archéologique. Pour ce faire, 500 000 USD devraient être investis. cf. Zaman, 24/7/2005 p. 25
  • 21 août 2005 : Le ministère de l’Éducation nationale affecte deux pensionnats (Validebağ et Arnavutköy) à Istanbul pour l’accueil des enfants de la rue (sokak çocukları). Cette opération se fait en co-financement avec l’UE, qui soutient ce programme d’accueil et d’éducation d’enfants de la rue, mais aussi d’enfants ‘à risque’. Les travaux de rénovation de ces deux écoles sont achevés et les matériels éducatifs fournis. Selon les données des services de police, il y a quelque 88 000 enfants ‘dans la rue’ à l’échelle nationale. À Istanbul, les zones les plus concernées sont Sultanbeyli, Beyoğlu, Eminönü, Gaziosmanpaşa et Kağıthane. cf. Vatan 34, 22/8/2005 p. 2
  • 21 août 2005 : Le ministre de la Culture et du Tourisme Attila Koç demande qu’une recherche soit menée, afin de prendre des mesures pour remédier au manque d’intérêt des visiteurs envers le Musée Archéologique. Cette situation est d’autant plus inquiétante que les musées de Topkapı et de Sainte-Sophie enregistrent plus de 8 millions en 4 ans.

Nombre de visiteurs et revenus entre 2001 et 2004

Musée

Nombre de visiteurs

Revenus en YTL

Palais de Topkapı 4 315 064 37 437 943
Musée de Sainte-Sophie 3 692 974 30 194 628
Musée Saint Sauveur in Chora 518 922 2 392 131
Musée Archéologique 447 989 1 014 874
  • Les responsables envisagent la distribution de brochures pour la promotion du musée et un accès direct à partir du jardin du palais. Ils ont également constaté que les tours operators n’incluent dans leur programme que les visites de Topkapı et Sainte-Sophie, et refusent de payer 10 YTL supplémentaires pour la visite du Musée Archéologique. cf. Zaman, 22/8/2005 p. 15
  • 3-4 septembre 2005 : Organisation du désormais traditionnel festival Rock’n Coke à Hezarfen à Çatalça, lointaine périphérie occidentale et aéroport de plaisance. Un lieu de campement d’une capacité de 10 000 personnes a été spécialement aménagé. En parallèle s’est tenu le festival alternatif non sponsorisé par Coca-Cola, « Barışa Rock » (Rock pour la paix). 4 septembre 2005 : Organisation de la « 4ème Journée Européenne de la Culture Juive » à Galata, à l’initiative du « Conseil des Communautés Juives d’Europe », du grand rabbin de la communauté juive de Turquie, de la « Fondation du Cinquième Centenaire » et de la Synagogue Italienne. Il s’est agi d’une série de concerts, de conférences et d’événements gastronomiques. cf. Radikal, 5/9/2005 p. 2
  • 13 au 20 septembre 2005 : Organisation de la première semaine du « Design Week » sur l’ancien pont de Galata, déplacé à la hauteur de Balat, en collaboration avec l’École du Design de Zürich. Cette manifestation a été l’occasion pour les jeunes designers turcs, ainsi que les nouveaux départements de certaines universités comme Bilgi et Mimar Sinan, de se faire connaître. Le public n’a pas boudé l’événement. cf. Radikal, 14/9/2005 p. 20
  • 15 septembre 2005 : La rentrée du primaire et des collèges est une nouvelle fois l’occasion pour la presse de souligner les manquements qui subsistent en termes d’équipements et d’encadrement à Istanbul même. Les retards dans les travaux expliquent que l’on dénombre encore jusqu’à 90 élèves dans une même classe dans certaines écoles (Yunus Emre İlköğretim Okulu) à Gaziosmanpaşa. Le recours aux dons privés pour financer la construction de nouvelles écoles et de nouvelles classes reste une solution courante : exemple de l’école primaire Emrullah Turanlı (Çakmak Mahallesi à Ümraniye), d’une capacité de 24 classes et de 1100 élèves, édifiée en un temps record de 70 jours. Notons au passage que les plans de ladite école ont été dessinés par l’architecte Kadir Topbaş. Par ailleurs, la pratique du ‘bakchich’ (‘bağış’) au moment de l’inscription des enfants, quoique strictement interdite par la loi, reste très courante. Cela va de 30 YTL à 3000 YTL. cf. Radikal, 4/9/2005 p. 3, 18/9/2005 p. 1 ; Milliyet, 20/9/2005 p. 20.
  • 17 septembre 2005 : Ouverture de la 9ème Biennale internationale d’Art contemporain d’Istanbul, organisée par « İstanbul Kültür ve Sanat Vakfı » (www.iksv.org), fondation déjà ancienne (1975) liée au groupe Eczacibaşı, jouant un rôle essentiel dans la vie culturelle à Istanbul par le biais des nombreux festivals qu’elle organise. Les deux curateurs de cette biennale sont Vasıf Kortun, animateur de Garanti Platform, et Charles Esche. Le thème retenu pour cette nouvelle édition est Istanbul, ce qui explique une forte participation d’architectes et de designers. La biennale se tient dans de nombreux lieux mais jamais hors de Beyoğlu. Parallèlement à cet événement au rayonnement international grandissant, de nombreuses expositions et autres manifestations ont eu lieu dans toute la ville.
  • 20 septembre 2005 : Le journal Zaman publie une charge en règle du nouveau directeur du musée Topkapı, l’éminent İlber Ortaylı, contre la « Fondation pour l’Histoire » au motif que celle-ci n’entretiendrait pas le bâtiment de Darphane qui lui avait été concédé en 1996 pour 49 ans, dans l’objectif d’ouvrir un grand musée de l’histoire d’Istanbul. Les accusations portées sont sévères et contribuent à ébranler la crédibilité d’une institution comme Tarih Vakfı. cf. Zaman, 20/9/2005 pp. 1 et 4, 24/9/2005 p. 2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *