Présentation de l’OUI

L’Observatoire Urbain d’Istanbul

La mégapole stambouliote, formidable résumé de la Turquie, cœur actif de celle-ci et laboratoire des mutations économiques, sociales et politiques actuelles, fait de l’Observatoire Urbain l’un des pôles importants de la recherche sur la Turquie contemporaine au sein de l’IFEA. l’Observatoire s’intéresse prioritairement à l’étude des phénomènes qui accompagnent la métropolisation d’Istanbul (développement urbain, environnement, immobilier, vie politique et économique, politiques culturelles). Il fonctionne à la fois comme un centre de recherches et de valorisation, un centre d’information et de ressources documentaires, bibliographiques et cartographiques et un point d’interface Turquie/Europe.

Un lieu de recherches et de valorisation de celles-ci

Les programmes de recherche menés au sein de l’Observatoire sont structurés selon quatre axes visant à rendre compte des dynamiques urbaines et sociales à l’œuvre à Istanbul et en Turquie :

  • Commerce
  • Énergie
  • Migrations et mobilités
  • Quartier

Autour de ces programmes, l’Observatoire entretient et développe des liens de partenariats locaux et à l’étranger.

Un centre de documentation et de ressources

L’offre est composée à la fois de ressources cartographiques, de collections de photographies, de dossiers thématiques, de statistiques et d’ouvrages. Les cartes et plans, du 1/500e au 1/500 000e, concernent à la fois l’Istanbul ottomane, l’Istanbul républicaine et la Turquie d’aujourd’hui. Les dossiers de presses et la bibliothèque de l’OUI sont régulièrement remis à jour. Enfin, certains documents sont disponibles en ligne (données statistiques, résultats des programmes de recherche, études et rapports de stage, documents des conférences et colloques, etc.).

Un point d’interface

L’Observatoire peut renseigner et guider les chercheurs et acteurs économiques s’intéressant à Istanbul. Sur demande, il est à même d’identifier les différents interlocuteurs possibles (institutionnels, universitaires, acteurs économiques, chambres professionnelles, fondations et associations). Il fonctionne comme une sorte d’intermédiaire, au service des non-turcophones peu familiers du milieu stambouliote. Des formes de partenariat très diverses se sont développées avec différentes institutions européennes (UE, CoE, OCDE, etc.), dans le cadre de programmes d’étude et de conseil.

Contact:

oui.ifea@gmail.com