Projets de recherche

  • Accord de coopération entre le CNRS et TÜBITAK

Le CNRS et le Conseil de la recherche scientifique et technologique (TÜBITAK, Türkiye Bilimsel ve Teknik Arastirma Kurumu) collaborent dans le cadre d’une convention, signée en 1992. Cet accord prévoit les échanges de chercheurs sur la base d’un appel biennal conjoint, et la mise en place de programmes internationaux de coopération scientifique (PICS), de groupements de recherche européens (GDRE) – réseaux de coordination scientifique – et de laboratoires européens associés (LEA) – laboratoires virtuels résultant de l’association de plusieurs équipes de chercheurs et de moyens.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / collaboration avec la Turquie

  • Groupement De Recherche International (GDRI) / CNRS

Un GDRI est un réseau de recherche sans personnalité juridique, créé pour une durée de quatre ans, éventuellement renouvelable une fois. Le GDRI regroupe plusieurs laboratoires de deux – ou davantage – pays pour la coordination scientifique d’une thématique déterminée. Le financement du GDRI porte essentiellement sur la mobilité, l’échange d’informations, l’organisation de séminaires et d’ateliers. Le GDRI est coordonné par un Comité scientifique présidé par un coordonnateur et composé de représentants des laboratoires impliqués. Il rend compte régulièrement de son activité à un Comité de pilotage. Ce Comité comporte un représentant des tutelles des laboratoires constituant le GDRI. Lors de son acceptation, une convention est établie entre le Président du CNRS et les tutelles des laboratoires partenaires.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / GDRI

  • Projet International de Coopération Scientifique (PICS) / CNRS

Le PICS est un projet scientifique établi et présenté conjointement par deux équipes de recherche, l’une au CNRS et l’autre à l’étranger. D’une durée de 3 ans non renouvelable, il vise à consolider et formaliser une coopération suivie avec un partenaire étranger ayant déjà donné lieu à une ou plusieurs publications communes. Un PICS permet à une équipe d’un laboratoire affilié au CNRS (UPR/UMR) de recevoir des crédits complémentaires pour le financement de missions, d’organisation de séminaires et de réunions de travail.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / PICS

  • Unités Mixtes Internationales (UMI) / CNRS

Les Unités Mixtes Internationales jouent un rôle à part. Ce sont d’excellents laboratoires ou groupes de laboratoires étrangers, liés à des laboratoires français. Le CNRS y délègue chaque année de jeunes chercheurs et enseignants-chercheurs en séjour d’un an, pour favoriser à la fois l’activité du site et la coopération avec des équipes françaises, et pour contribuer à la formation des jeunes scientifiques qui y sont accueillis.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / UMI

  • Laboratoire International Associé (LIA) / CNRS

Un LIA est un « laboratoire sans murs », sans personnalité juridique. Il associe des équipes d’un laboratoire affilié au CNRS et d’un laboratoire d’un autre pays. Ces laboratoires mettent en commun, pendant une durée de 4 ans éventuellement renouvelable une fois, des ressources humaines et matérielles pour réaliser, avec une « valeur ajoutée », un programme défini conjointement.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / LIA

  • Programmes de recherche de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Les Unités Mixtes Internationales jouent un rôle à part. Ce sont d’excellents laboratoires ou groupes de laboratoires étrangers, liés à des laboratoires français. Le CNRS y délègue chaque année de jeunes chercheurs et enseignants-chercheurs en séjour d’un an, pour favoriser à la fois l’activité du site et la coopération avec des équipes françaises, et pour contribuer à la formation des jeunes scientifiques qui y sont accueillis.

Plus d’infos : sur le site de l’ANR

  • Laboratoires d’Excellence (LABEX)

Les Labex (pour « Laboratoires d’excellence ») s’inscrivent dans le programme national des Investissements d’avenir. Les Labex ont pour objectif de renforcer l’attractivité internationale des laboratoires impliqués par la réalisation de projets de très haut niveau scientifique mais également de de construire une politique intégrée de recherche, de formation, de valorisation de haut niveau, ainsi qu’une politique de large diffusion des connaissances.

Plus d’infos : les appels à projets LABX sur le site de l’ANR 

  • Groupements d’Intérêt Scientifiques (GIS)

Fruit d’un partenariat scientifique destiné à fédérer des compétences et des moyens pour réaliser un programme de recherche déterminé, les groupements d’intérêt scientifique (GIS) correspondent à une simple pratique contractuelle sans référence à un texte légal et réglementaire. Parfois dénommés « contrats de programme de recherche » (CPR), ces groupements sont toutefois suffisamment utilisés par le CNRS comme mode de coopération pour que les grands principes présidant à leur création et à leur fonctionnement puissent être dégagés.

Plus d’infos : sur le site du CNRS / GIS

  • Partenariats scientifiques État – régions françaises – pays partenaires (ARCUS)

Lancé en 2005, le programme ARCUS a pour objectif de développer et consolider la coopération internationale en matière de formation supérieure et de recherche innovante entre une région française et un ou plusieurs pays avec lesquels la France souhaite développer des partenariats stratégiques. Les régions sont directement impliquées dès la conception des projets qu’elles cofinancent à parité avec le ministère des Affaires étrangères (MAE). Le programme ARCUS, devenu aujourd’hui un label, permet de lever d’autres financements provenant de collectivités locales, mais aussi d’institutions nationales ou européennes et des partenaires étrangers. ARCUS a également un effet structurant au niveau national. En effet, les universités, les grandes écoles, les pôles de recherche et d’enseignement supérieur, les organismes de recherche et les pôles de compétitivité en région mettent en commun leurs compétences et leurs ressources (consortium scientifique) pour mener à bien le projet de coopération. La sélection et le financement des projets ARCUS est placé sous l’autorité d’un comité national de pilotage présidé par le ministère des Affaires étrangères. Depuis l’origine du programme, 17 projets, d’une durée de trois ans, ont été financés. Un appel à projets est publié tous les deux ans sur les sites du ministère des Affaires étrangères et de l’Association des régions de France (ARF).

Plus d’infos : sur le site du Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

  • Commission Européenne – CORDIS / 7e Plan-Cadre

Le septième programme-cadre (7e PC) regroupe sous un même toit toutes les initiatives de l’UE ayant trait à la recherche et joue ainsi un rôle crucial dans l’atteinte des buts concernant la croissance, la compétitivité et l’emploi. S’ajoutent à ces initiatives un nouveau Programme-cadre pour la compétitivité et l’innovation (PCI), des programmes d’éducation et de formation et des fonds structurels et de cohésion pour la convergence et la compétitivité régionales. Il représente également un pilier majeur pour l’Espace européen de la recherche (EER). Les objectifs généraux du 7e PC ont été regroupés en quatre catégories: Coopération, Idées, Personnes et Capacités. Pour chaque type d’objectif, il existe un programme spécifique correspondant aux domaines principaux de la politique de recherche de l’UE. Tous les programmes spécifiques œuvrent en commun pour promouvoir et encourager la création de pôles européens d’excellence (scientifique).

Plus d’infos : sur le site de la Commission Européenne – CORDIS / Les sous-programmes du 7e PC