Étiqueté : espace public

Camille LANOIR La place de la culture dans un quartier en proie à une proche gentrification. Observations et analyses au sein du quartier de Tophane à Istanbul

Camille LANOIR, Master 1 Territoire de l’Urbain (Université Paul Valéry – Montpellier 3) Télécharger La place de la culture dans un quartier en proie à une proche gentrification. Observations et analyses au sein du quartier...

Juliette TOUCHAIS Portraits de territoires : les cas d’espaces de proximité à Istanbul. Regard croisé sur les localités de Cihangir, Firuzağa et Tophan

Juliette TOUCHAIS, Master 2 (Ecole d’Architecture de Nantes) Télécharger Portraits de territoires : les cas d’espaces de proximité à Istanbul. Regard croisé sur les localités de Cihangir, Firuzağa et Tophane Isabelle GillesChargée d’édition numérique et...

Charlotte HORNY – Haydarpaşa. Du pôle de transports au pôle touristique : genèse d’une mutation

Le premier pôle touristique d’envergure de la rive anatolienne pourrait se nommer Haydarpaşa.
En effet, le port de marchandise de Haydarpaşa, la gare routière de Harem et la gare patrimoniale de Haydarpaşa perdraient leur fonction initiale au profit de sites mieux situés, au sein d’un réseau de transport restructuré par l’arrivée du Marmaray notamment. Cette triple délocalisation laisserait place à un site touristique combinant port de croisière, hôtels, offre culturelle et commerciale. Cette orientation est décriée principalement par les défenseurs de la fonction ferroviaire et de la qualité d’espace public de la gare de Haydarpaşa. Ce rapport présente le site ainsi que le projet, puis aborde les enjeux spécifiques liés à la probable conversion de la gare, rend compte de l’interaction du site avec ses environs, et enfin, ouvre la réflexion sur les projets de mutations de l’espace riverain au profit du tourisme.

Marie GLOOR et Helin KARAMAN – Le Topkapı Kültür Parkı dans le processus de normalisation des espaces publics à Istanbul : discours, production et usages

L’arrivée à la tête de la Mairie métropolitaine de Kadir Topbaş, de l’AKP, en mars 2004, réélu en 2009, a accentué la soumission des projets aux critères du marketing urbain.
Architecte de formation, il participe directement à la prolifération des projets d’aménagement. Depuis 2004, la municipalité a adopté une succession de plans d’aménagement qui visent à renforcer la vocation touristique de la ville, avec un accent mis sur les politiques culturelles.

Julien DAVID – Cités privées à Istanbul

Les cités privées, plus communément appelées “gated communities” depuis l’ouvrage de Edward James Blakely et Mary Gail Snyder, semblent avoir connu un essor impressionnant depuis les deux dernières décennies de par le monde. Leur développement semble aller de pair avec les nouvelles questions que pose le développement urbain des villes en général, et les problèmes de ségrégation urbaine qui en ont implicitement découlé.
Dans le cas de notre étude, nous utiliserons cette terminologie pour tenter d’expliquer les jeux des acteurs, en l’occurrence les habitants et différents responsables de ces cités, dans l’évolution de l’espace urbain et la constitution de ces cités.

Ségolène DÉBARRE – Ceci n’est pas une gated community… Réflexion sur une définition à partir du cas d’Alkent-Etiler, Istanbul

Notre étude a pour objectif de lancer des pistes de réflexions pour un usage critique du terme de gated community en Turquie en repartant de sa définition, ce qui ouvre la voie à un futur travail de synthèse sur les formes résidentielles de ce pays. Cette discussion vise notamment à réinsérer la réflexion sur les ensembles fermés de standing dans la problématique plus large de la gouvernance métropolitaine, en analysant la place qu’occupe la copropriété.
Notre objectif n’est pas de proposer une synthèse générale sur le thème des gated communities, travail qui ne présenterait qu’un intérêt limité après la richesse de la thèse de R. Le Goix (2003), ni de présenter un panorama systématique des ensembles résidentiels enclos à Istanbul, ce que J-F. Pérouse fait désormais depuis plusieurs années. Il s’agit davantage d’identifier les éléments qui font obstacle à l’usage immédiat de l’expression gated communities en Turquie, en s’attardant en particulier sur les imprécisions de sa définition

Clément BIRONNEAU – Un espace public au carrefour des usages : le jardin de Hasbahçe, entre intrusions du politique et arts de faire

Le jardin public est un objet singulier et les fonctions qui lui sont assignées sont très diverses.
Historiquement, des jardins ont été aménagés pour permettre aux élites de se mettre en scène ou pour améliorer l’hygiène des villes. Ils sont souvent considérés par le public qui les fréquente comme les lieux du délassement, du rêve et du divertissement, ou comme des refuges pour les amoureux. Lieux suspendus entre la nature et la ville, extérieurs à celle-ci tout en étant considérés comme un aménagement urbain indispensable, parcs et jardins charrient des représentations variées et parfois contradictoires.
Notre travail porte sur Hasbahçe, un jardin public de la ville d’Istanbul dans lequel s’incarnent puissamment les aspects cités ci-dessus. Les fonctions assignées par les pouvoirs publics locaux au parc de Hasbahçe sont multiples, et répondent aux représentations très diverses que les acteurs de ces pouvoirs publics se font de cet objet urbain singulier.

La muraille de Théodose-II ou la muraille terrestre : une plaie purulente dans le tissu urbain stambouliote

À l’instigation de Frank DORSO, sociologue nouvellement associé à l’OUI, un prometteur travail de recherche sur la “muraille terrestre” (karasurları), qui s’étire sur plus de 6 kilomètres de la Marmara à la Corne d’Or- vient d’être...

Espaces publics

Madame Marion Segaud, Université du Littoral à Dunkerque (France) Plusieurs éléments peuvent éclairer l’intérêt en France pour les espaces publics: les années quatre-vingts voient l’explosion sociale de certaines banlieues; se posent les questions de...