Chronique d’Istanbul Septembre 2013

Après quelques années d’interruption, l’IFEA a le plaisir de reprendre ses “chronologies d’Istanbul” – rebaptisées chroniques – qui constituent une source précieuse – nous l’espérons – pour tous ceux qui s’intéressent au devenir de la métropole turque. Ces chroniques incarnent concrètement la fonction de veille de notre institut, et de ses observatoires en particulier, entre Observatoire Urbain et Observatoire de la Vie Politique Turque.

Dans un environnement urbain comme Istanbul aussi chargé d’affects contradictoires, aussi convoité, aussi changeant, et objet de tant de projets, il nous semble utile d’assurer ce suivi, ne serait-ce que pour garder raison et distance. Nous souhaitons que ces chroniques soient utiles pour les chercheurs actuels et futurs.

Son responsable est le même qu’il y a quelques années, Hamdi Gargin. Que celui-ci soit remercié ici pour son patient labeur. Toutes vos suggestions, remarques et toutes les formes de soutien sont bienvenues pour poursuivre cette entreprise…

JFP

ENVIRONNEMENT

01 septembre 2013: Ouverture de la saison de la pêche. Cette année, les pêcheurs de Kumkapı prévoient une abondance de la bonite (palamut) et du maquereau (istavrit).

Radikal, 02/09/2013, p.03

01 septembre 2013: Sinan Genim, architecte proche de l’AKP, candidat à Kadıköy en mars 2009, affirme dans le quotidien Milliyet, que les monuments historiques dans la péninsule historique (Sainte-Sophie, la mosquée Bleue, les jardins de Topkapı) ne sont plus visibles à cause des arbres qui désormais forment une petite forêt au milieu de la ville. Selon Genim, le plantage des arbres à Istanbul se fait de manière populiste; il évoque le musée du Louvre, la Maison Blanche et le palais de Buckingham, où il n’y aurait pas d’arbres.

Milliyet, 01/09/2013, p.24

01 septembre 2013: Le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisme Erdoğan Bayraktar fait savoir qu’ils ont l’intention de protéger les aquifères situés sur le tracé du futur canal d’Istanbul, qui reliera la mer Noire à la mer de Marmara à l’ouest de la ville. Les bassins d’eau d’eau seront protégés et drainés, si nécessaire, en fonction des rapports d’impact sur l’environnement, précise Bayraktar. Lors de l’entretien avec la journaliste Kübra Par, le ministre reconnait par ailleurs que les critiques à propos de l’architecture des logements sociaux sont fondées. Les architectes pensent que le coût bon marché du logement social ne justifie pas le manque d’esthétisme.

Haber Türk, 02/09/2013, p.07

02 septembre 2013: Le parc de Abide-i Hürriyet à Çağlayan dans l’arrondissement de Şişli a été renouvelé par la Municipalité du Grand Istanbul. Le maire Topbaş et les procureurs de la République ont procédé à l’inauguration du parc. Il faut préciser que le parc est à proximité du plus grand palais de justice d’Europe à Çağlayan, nouvellement construit.

Haber Türk, 03/09/2013 p.25

03 septembre 2013: Les habitants d’Acıbadem expriment leur mécontentement suite à l’arrachage de 26 arbres dans le parc d’Acıbadem par les employés d’une entreprise de construction en activité dans le quartier. Les participants au forum citoyen se sont très vite rendus sur place. Les arbres arrachés ont été remplacés par de jeunes plants.

Sol, 04/09/2013, p.05

06-07 septembre 2013: Les “Défenseurs des Forêts du nord” organisent un camp à Riva pour se mobiliser contre les projets du 3ème pont et du 3ème aéroport à Istanbul. Les 750 participants ont planté de jeunes plants à la mémoire des vicitimes de Gezi, sur le traçé du 3ème pont, où 250.000 arbes ont été découpés durant l’été (8.000 arbres par jour au mois de juin). Depuis 1997, 900.000 arbes ont déjà été découpés dans la zone selon les écologistes. Pour la réalisation des projets annoncés par le gouvernement, au total 1,6 millions d’arbres auront disparu.

Cumhuriyet, 09/09/2013, p.05

Sol, 09/09/2013, p.05

http://www.radikal.com.tr/cevre/kopru_icin_16_milyon_agac_kesilecek-1000813

09 septembre 2013: Un incendie de forêt se déclenche à Çavuşbaşı, dans l’arrondissement de Beykoz (rive asiatique). Le feu a été maîtrisé suite à l’intervention des pompiers.

Sol, 10/09/2013, p.05

09 septembre 2013: Un rapport de TÜBİTAK révèle la présence d’un taux très élevé d’amiante dans un dépôt à ciel ouvert de l’Administration des Eaux et des Canalisation d’Istanbul (İSKİ) à Kağıthane. Ce rapport, datant de 2010, rappelle les conditions de stockage des conduits d’eau usés de l’İSKİ. Les pluies contribuent à la propagation de l’amiante dans le sol. Les spécialistes rappellent le risque de contamination des nappes phréatiques.

Yurt, 10/09/2013, pp.1-7

11 septembre 2013: Le conseil municipal de l’İBB vote le rapport de 2 commissions (Transports et Trafic – Urbanisme et Travaux Publics) en faveur de la construction du 3ème pont au nord de la ville.

Aydınlık, 12/09/2013, p.11

11 septembre 2013: Selon Prof. Kadir Erdin, de l’Université d’Istanbul, l’idée de creuser en-dessous des parcs pour construire des espaces de parking est une méthode peu saine et risquée. L’ingénieur des forêts fait savoir que les arbres descendent jusqu’à 30 mètres pour atteindre les nappes phréatiques. Les parkings sous les parcs est une atteinte à la variétés biologique et mène directement à la mort des arbres, ajoute Erdin. Le parc de Cihangir ainsi que le nouveau parc en cours de construction à Şişhane en sont des exemples.

http://www.zaman.com.tr/gundem_park-altina-otopark-yapmak-agaclari-oldurmek-demek_2133898.html

12 septembre 2013: Le membre CHP du conseil municipal de l’arrondissement de Fatih, Gülay Yedekçi, met à l’ordre du jour de la Commission d’urbanisme la parcellisation des jardins de Yedikule. Cet espace situé au pied des donjons des Sept-Tours dans la péninsule historique est exploité comme terrain agricole et fait partie, selon les milieux associatifs écologistes, du patrimoine historique de la ville. Le belediye de Fatih prévoit d’en faire un parc, qui aura comme conséquence de faire disparaître les cultures locales.

Radikal, 11/09/2013, p.3

18 septembre 2013: L’İSKİ annonce un réaménagement de la rivière d’Ayamama (Ayamama Deresi), partant de Başakşehir pour se déverser à la mer de Marmara à hauteur de Bakırköy. Le lit de la rivière devrait passé de 12 à 25 mètres avec une profondeur de 4 mètres. Cette rivière avait mortellement débordé en septembre 2009, causant la mort de plus de 10 personnes.

Taraf, 19/09/2013, p.4

19 septembre 2013: Les “Défenseurs des Forêts du Nord” manifestent cette fois avec les participants du forum citoyen de Heybeliada, une des îles de l’archipel des îles-aux-Princes. Ils se disent opposés au projet d’urbanisme des îles Yassıada et Sivriada, au large d’Istanbul. Le gouvernement a annoncé des aménagements visant à promouvoir le tourisme sur lîle. Les manifestants n’ont pas manqué de scander les noms des victimes de Gezi: “Nous sommes Ethem Sarısülük à Ankara, Ali İsmail Korkmaz à Eskişehir, Medeni Yıldırım à Diyarbakır, Abdullah Cömert à Antakya, Mehmet Ayvalıtaş et Ahmet Atakan”.

Cumhuriyet, 19/09/2013, p.4

TRANSPORTS

01 septembre 2013: L’entreprise à économie mixte de l’IBB, İSPARK, qui gère les espaces de stationnement de véhicules dans l’espace métropolitain et les nouvelles marinas dans les anses du Bosphore, fait savoir que l’objectif 2015 est d’atteindre une capacité de 100.000 places de parking. İSPARK présente par ailleurs les solutions technologiques pour résoudre le manque d’espace. Des systèmes d’ascenceurs automatisés devraient permettre de stocker 24 véhicules sur une surface totale équivalente à 4 véhicules. L’IBB prévoit par ailleurs des CEP OTOGAR, soit des mini stations de bus en périphérie qui feraient le relais des bus reliant les villes.

İSPARK Bülten, Septembre 2013, p.3

01 septembre 2013: Selon le quotidien Yurt, parmi les 38.000 employés de la police en poste à Istanbul, 5.600 servent de chauffeurs à leur supérieur hiérarchique, avec une quantité illimitée d’essence mise à leur disposition.

Yurt, 02/09/2013, p.10

02 septembre 2013: Le ministre des Transports, des Affaires maritimes et de la Communication, Binali Yıldırım annonce la fin des travaux du tunnel routier sous le Bosphore pour 2015 (Avrasya Karayolu Tüp Geçişi). Le tunnel réservé aux véhicules motorisés longera le Marmaray plus au sud, reliant la péninsule historique à Haydarpaşa. Il est imaginé en tube comprenant 2 étages l’un sur l’autre, pour chaque direction. Dans le passé, le gouvernement AKP avait proposé à la Banque de Développement Japonaise qui finance la construction du Marmaray d’inclure des voies motorisés le long des chemins de fer, mais celui-ci avait refusé. À la suite, le Premier ministre avait annonçé la construction du 2 ème tunnel avec des fonds sud-coréens.

Sol, 03/09/2013, p.5; Vatan, 03/09/2013, pp.1-9; Dünya, 03/09/2013, p.9; Taraf, 03/09/2013, p.4

03 septembre 2013: Les guichets de Mahmutbey sur la périphrique E80 à hauteur de Küçükçekmeçe à l’ouest de la ville sont utilisés par les 3,5 millions d’habitants des arrondissements de Başakşehir, Esenler, Bayrampaşa, Avcılar, Büyükçekmece et Esenyurt. Les péages provoquent des bouchons selon certains conducteurs et devraient être déplacés pour libérer l’autoroute. En 2012, les guichets ont généré un revenu total de 686 millions TL en Turquie. Les péages de Mahmutbey ont rapporté 146,8 millions TL, soit 21% des péages nationaux.

Haber Türk İstanbul, 03/09/2013, p.24

03 septembre 2013: Sur l’initiative de la Direction générale de la police d’Istanbul, la limitation de vitesse dans la ville devrait passer de 70 km/h à 90 km/h. L’objectif de la révision est d’accélerer le trafic. Le président de l’Association de la Recherche pour la Sécurité du Trafic et de la Route, İhsan Memiş, quant à lui, trouve la décision périlleuse pour la sécurité des habitants. Il va jusqu’à dire que la nouvelle limite est inapplicable.

Zaman, 03/09/2013, pp.1- 3

07 septembre 2013: Des dizaines de camions à benne traversent le pont de Fatih Sultan Mehmet pour exprimer leur mécontentement suite à la fermeture de la zone de déversment des débirs de chantier à Ömerli. La circulation sur le TEM s’est arrêtée. Les conducteurs se disent victimes de cette décision qui les obligent à traverser le pont vers la rive européenne, soit une distance de 42 km qu’ils estiment trop longue.

Dünya, 20/09/2013, p.11; Türkiye, 20/09/2013, pp.1-11

http://haber.mynet.com/guncel/kamyoncularin-eylemi-temi-kilitledi-803764-1

07 septembre 2013: L’Assemblée municipale du Grand Istanbul (İBB) prend une décision autorisant les camions à bennes à circuler 24 heures dans la ville. Cette décision fait exception aux restrictions destinées à réduire le trafic des poids-lourds en zone agglomérée. En temps normal, les camions peuvent circuler entre 06h00-10h00 et 16h00-22h00 uniquement. Par ailleurs, les conduites ne peuvent dépasser 9h par jour. Or certains chauffeurs de camions à benne, se plaigant des conditions de travail depuis le début du 3ème pont, du 3ème aéroport, les remblais, la mosquée de Çamlıca et les chantiers de TOKI, prétendent être obligés de conduire en moyenne 15 h par jour. De nombreux accidents sont survenus ces derniers temps à cause de ces véhicules en lien avec l’intensification des chantiers.

Aydınlık, 07/09/2013, p.4

09 septembre 2013: Le patron d’une entreprise de logistique, Özer Hıncal, fait savoir que plus de 5.000 minibus ou servis scolaires sont surveillés par GPS à Istanbul. À l’issue des négociations entre la Chambre professionnelle des Services de navettess (İSAROD) et la Coordination des Transports de l’IBB, les bus scolaires coûteront 4% plus cher par rapport à l’année précédente. Le prix des navettes sont calculés au kilomètre, variant de 140 TL à 345 TL par mois. L’İBB précise toutefois que les parents d’élève pourront désormais négocier les prix au km avec les responsables des services. Le président de “l’Union des Transporteurs” Hakan Orduhan précise qu’il s’agit là d’un retour au système existant il y a 10 ans. Il craint une concurrence néfaste entre les entreprises au détriment des élèves. Le quotidien Aydınlık parle même d’un retour de la mafia des services de navette.

Yurt, 10/09/2013, p.5; Zaman, 11/09/2013, p.3; Sözcü, 11/09/2013, p.11; Zaman, 12/09/2013, pp.1-4

12 septembre 2013: 700 poids-lourds font la file quotidiennement pour les procédures douanières aux douanes de Halkalı dans l’arrondissement de Küçükçekmece. Les habitants s’étaient réjouis d’apprendre, l’an passé, le déménagement de la douane à Çatalça. Hors un an après la signature de l’accord, les travaux n’ont toujours pas commencé. 5 km de file se forme tous les jours.

Zaman, 12/09/2013, p.23

12 septembre 2013: Les ouvriers de chantier entament les travaux d’aménagement des stations de métro, sur la nouvelle ligne Üsküdar-Ümraniye-Çekmeköy-Sancaktepe. Les travaux devraient être achevés en 2015 après 38 mois de travaux. 1.800 personnes travaillent 24 heures/24 pour l’achèvement de la ligne de métro.

Haber Türk, 13/09/2013, p.30

14-17 septembre 2013: Festival des Films de vélo (Bisiklet Filmleri Festivali) à Küçükçiftlik Park à Şişli avec le soutien du consulat hollandais. Les festivités commencent avec le concert de Blonde Redhead. À cette occasion, le quotidien Birgün dresse un bilan du trafic cycliste durant l’été: 5 cyclistes ont perdu la vie suite à des accidents routiers. Dans l’ensemble de la ville, les pistes cyclables ne font que 50 km, loin des moyennes européennes. Des villes anatoliennes semblent plus performants dans le domaine: Konya détient le record national avec 223 km, suivi de Bursa avec 60 km de pistes réservées aux cyclistes.

Birgün, 11/09/2013, p.2

Le projet de pont reliant Gebze à Orhangazi

27 septembre 2013: L’entreprise de construction “Otoyol Yatırım ve İşletme A.Ş.” diffuse sur le net une image digitale du projet de pont reliant Dilovası (Dil Burnu) à Yalova (Hersek Burnu), réduisant à 3,5 h la distance entre Istanbul et Izmir. Ainsi, les automobilistes venant d’Istanbul pourront traverser le Golfe d’Izmit en moins de 20 minutes, sans devoir contourner le détroit d’Izmit. Le ministre des Transports Binali Yıldırım a également donné des informations techniques sur la construction du pont. Dans le même réseau routier autour de la mer de Marmara, le projet d’autoroute relaint Istanbul à Bursa sera terminé en 2016, selon le ministre. Il a rappelé par ailleurs la date du 29 octobre où il est prévu d’inaugurer le Marmaray.

http://gundem.milliyet.com.tr/bitince-boyle-gorunecek/gundem/detay/1769418/default.htm

URBANISME

02 septembre 2013: Le Conseil d’Etat annule la décision du Conseil des ministres ouvrant la voie à “l’expropriation urgente” à Fener-Balat-Ayvansaray par la municipalité de l’arrondissement de Fatih. Grâce à cette prérogative très contestée par l’opinion publique, les propriétaires des parcelles “empêchant” la Régénération Urbaine pouvait être dépossédés de leur biens. Fener-Balat, Tarlabaşı et Sulukule en sont les exemples les plus visibles.

Radikal, 03/09/2013, pp.1-4

07 septembre 2013: L’économiste Mustafa Sönmez attire l’attention sur les risques de voir les grands projets urbains suspendus faute de financements. Selon Sönmez, l’économie du pays est entrée dans une nouvelle ère en 2013, où l’abondance des capitaux financiers n’est plus réelle. Enfin, il ajoute que la seule porte de sortie pour la ‘bourgeoisie’ de TÜSİAD et la ‘nurgeosie’ (faisant référence à la confrérie de Fethullah Gülen) est l’UE.

Yurt, 07/09/2013, p.5

19 septembre 2013: Le député BDP de Diyarbakır, Altan Tan, fait appel pour un programme de sauvetage de la ville d’Istanbul, face aux risques de pollution et face à la croissance démographique excessive. Il propose par ailleurs des solutions radicales, comme le retour en Anatolie de la moitié de la population métropolitaine, la création d’un “ministère pour le sauvetage d’Istanbul” et la promotion de 10 provinces centrales en Anatolie bénéficiant d’un programme d’investissement soutenu, grâce à des lois spéciales. Enfin, il appelle à la création d’une enquête parlementaire pour identifier les premiers et les derniers propriétaires des terrains qui ont subi des révisions des plans urbanistiques ‘douteuses’.

http://haber.mynet.com/guncel/istanbulu-kurtarma-bakanligi-onerisi-802784-1

http://www.yurtgazetesi.com.tr/politika/istanbulun-yarisi-bosaltilmali-h41955.html

19 septembre 2013: L’architecte Korhan Gümüş, membre de Solidarité Taksim, et opposé depuis le début du projet à la piétonnisation et à la construction du tunnel sous la place Taksim, repère quelques ‘absurdités’ dans le design de la place.

Selon Gümüş, la fluidité du trafic routier et en particulier des dolmuş, taxi et bus qui manoeuvrent pour faire demi-tour sur les chaussés venant de Şişli et Şişhane, n’est pas optimum. Les embarcadères des bus en direction de Yenikapı et Şişli sont soit insuffisants soit trop grands, avec une circulation d’air insuffisante par rapport aux taux de pollution. Quant à l’utilité des tunnels, Gümüş est plus radical. Il propose soit de reboucher les tunnels et de réorganiser le trafic routier en surface, soit de prolonger les tunnels jusqu’à Şişhane, pour compléter la piétonnisation du boulevard Tarlabaşı.

http://birgun.net/haber/yeni-taksim–meydaninin-absurdlukleri-4370.html

22 septembre 2013: L’architecte Ahmet Vefik Alp, connu pour s’être présenté dans le passé à la mairie d’Istanbul au sein des partis MHP et DSP avant d’être aujourd’hui candidat du parti Démocrate (DP), rend public le projet de mosquée délivré au Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, projet que celui-ci avait annoné lors des événements de Gezi au mois de juin. Pour l’instant, il ne s’agit que d’une proposition qui attend “sur la table du Premier ministre”. Il est prévu de construire cette nouvelle mosquée sur un terrain de 2.500 m2, qui sert pour l’instant de parking, derrière le mahzen. Imaginée sur 7 étages, la surface totale de la mosquée devrait atteindre 17.000 m2, pour une capacité de 1450 personnes dans l’espace central et 70 places en balcon prévues pour les femmes. Selon l’architecte Alp, les premières réunions sur ce projet de mosquée ont eu lieu à l’époque où le Premier ministre actuel était encore maire d’Istanbul (1994-1999).

http://www.radikal.com.tr/turkiye/yeni_taksim_camii_basbakanin_masasinda-1152005

30 septembre 2013: Selon le quotidien Star, acheté récemment par le groupe azeri Socar, le ministère des Eaux et Forêts s’apprête à entamer des recours judiciaires pour la perception de 7 années d’arriérés de loyer à l’encontre de l’Université Koç. Le terrain situé à Sarıyer et octroyé en 1995 à la Fondation Koç pour la création d’une université a été récupéré par le ministère en 2005, suite à un recours auprès du tribunal administratif. Aujourd’hui, les arriérés des loyers qui s’élèvaient à 500.000 TL par an ont été revus à la hausse suite à une expertise demandée par le ministère. Selon cette expertise, le terrain ‘occupé’ par l’université aurait une valeur de 20 à 30 millions TL par an. Si l’on tient compte des arriérés et de la durée du bail emphythéotique signé en 1995, soit 49 ans, la charge financière imputée à l’université semble risquée.

http://haber.stargazete.com/ekonomi/koc-universitesi-7-yildir-devlete-kira-odemiyor/haber-793618

http://t24.com.tr/haber/hukumet-koc-universitesi-arazisinin-pesine-dustu-borcunu-ode-ya-da-cik/240825

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/hukumet-koc-universitesi-arazisinin-pesine-dustu-h42495.html

30 septembre 2013: La péninsule historique (arrondissement de Fatih) est devenue la zone d’accueil des réfugiés syriens, mais aussi des candidats à l’immigration vers l’Europe originaires de Tunisie, d’Egypte, du Yémen, de la Palestine et d’Iran. Les agents immobiliers de Fatih se sont rué vers les nouvelles consutructions de l’ancien quartier Rom de Sulukule, qui a fait l’objet d’un renouvellement urbain. Les nouvelles locations ont permis d’exploiter ‘à un bon prix’ les logements vides jusqu’à aujourd’hui. Certains ont réussi à louer une trentaine d’appartements dont certains sont occupés par 2 familles. Les prix varient 1.350 TL et 1.500 TL selon la durée de la location.

http://www.radikal.com.tr/turkiye/sulukule_kucuk_suriye_oldu-1153130

CONSTRUCTION ET SECTEUR IMMOBILIER

03 septembre 2013: Le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisme Erdoğan Bayraktar répond aux questions du député CHP Dilek Akagün Yılmaz. D’après le ministre, 102.11 personnes de nationalités étrangères possèdent des biens immobiliers en Turquie. Les Anglais, les Allemands et les Russes sont en tête de liste. Les provinces qui attirent le plus les acheteurs étrangers sont Antalaya, Muğla et Aydın. Istanbul est à la 4ème place.

Sol, 04/09/2013, p.5

19 septembre 2013: Le patron de Keten İnşaat, Selahattin Keten – grand acteur de la rénovation urbaine à Nişantaşı – rappelle que la moitié des 3,5 millions de constructions à Istanbul n’ont pas de permis de bâtir. Il ajoute que dans l’ensemble du pays, 45-45% des bâtiments ont besoin d’être entièrement reconstruits.

Taraf, 19/09/2013, p.8

19 septembre 2013: Le député CHP d’Istanbul Aykut Erdoğdu demande qu’un rapport parlementaire soit établi sur le bilan financier désastreux de plusieurs projets du TOKI (Administration du Logement Collectif, rattaché au Premier ministre). Le TOKI aurait perdu 774 millions TL sur ces projets de construction. Il rappelle au passage les subsides donnés par l’Etat à des entreprises contrôlées par le beau-fils du PM, à la tête du groupe Çalık. D’après les chiffres avancés par le député, les subsides s’élèveraient à 13,5 milliards TL. Enfin, les prêts par les banques publiques à certains projets de construction sont également à déplorer: Ziraat Bank aurait perdu 700 millions TL dans la construction du mall ORA à Bayrampaşa; Halk Bank aurait quant à elle perdu 1 milliard TL dans le prêt octroyé à Yıldızlar Holding. Une procédure juridique a été requise par le Trésor public.

http://www.odatv.com/n.php?n=yok-boyle-indiregandi-2009131200

19 septembre 2013: Le ministre de l’Environnement et de l’Urbanisme Erdoğan Bayraktar fait savoir que le TOKI a construit plus de 600.000 logements en 10 ans, dont la plupart aurait été octroyé à des familles de classe moyenne et construit dans la cadre de la Régénération Urbaine (Kentsel Dönüşüm). À l’occasion de son dernier discours, le ministre Bayraktar a eu des propos très critiques à l’encontre des “fomenteurs” des événements de Gezi. Cette déclaration a suscité une vive réaction de la part de l’économiste Mustafa Sönmez. Le chroniqueur du quotidien Yurt affirme que le mouvement de protestation à l’encontre des projets de construction depuis juin dernier menace en premier les intérêts du ministère de l’Environnement et de l’Urbanisme. Le TOKI a construit 43.000 logements de 1984 à 2002. Le rythme a changé depuis, avec toutefois de vives critiques quant aux critères de qualité et au design des logements.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/tokici-erdogan-korkmakta-hakli%E2%80%A6-makale,5853.html

POLITIQUE

01 septembre 2013: La police est intervenue sur la place Taksim en vue d’empêcher une chaîne humaine qui devait occuper la place à l’occasion de la “Journée de la Paix” (jour de l’invasion de la Pologne en 1939). Les forces de l’ordre ont pris des mesures pour éviter que les événements du mois de juin ne se répètent. Certains journalistes, comme Mustafa Balbay, avait annoncé un mois de septembre chaud, rappellant la rentrée universitaire et le début des matchs de la Super Ligue. Le parc Gezi et le métro de Taksim a été fermé au public.

http://www.sabah.com.tr/Gundem/2013/09/01/polisten-gezide-eyleme-izin-yok

01 septembre 2013: Les opposants à la candidature de Mustafa Sarıgül au poste de maire d’Istanbul sous les couleurs du CHP lancent une camapgne “anti-Sarıgül” sous le nom “la Voix du parti” (“Örgütün sesi”). Ce dernier avait été évincé du parti suite à sa candidature au poste de Deniz Baykal, au temps où celui-c était encore à la tête du parti.

Aydınlık, 07/09/20013, p.11

13 septembre 2013: La demande d’annulation de la loi 6360, concernant les nouvelles “Grandes Municipalité” (les villes de plus de 750.000 habitants) est rejetée par la Cour Constitutionnelle. Ainsi, cette nouvelle loi sera en vigueur au lendemain des élections du 31 mars 2014. Dans les grandes lignes, les villes de 750.000 habitants et plus voient leur compétence s’étendre dans l’ensemble de l’aire géographique de la province; les municipalités de second rang (belde) et les administrations provinciales n’existent plus et les villages au sein des Grandes Municipalités deviennent des quartiers (mahalle). Enfin, il faut noter qu’il s’agit là d’une loi exceptionnelle concernant 13 villes seulement, d’où la dénomination de “loi à 2 systèmes”, selon certains juristes: Aydın, Balıkesir, Denizli, Hatay, Malatya, Manisa, Kahramanmaraş, Mardin, Muğla, Tekirdağ, Trabzon, Şanlıurfa et Van. Voir à ce propos “La création de 13 nouvelles municipalités métropolitaines en Turquie par la modification de la loi n.5779 ou le triomphe écrasant de l’urbain dans l’ordre de gestion territoriale” dans Dipnot.

http://dipnot.hypotheses.org/37

http://www.tbmm.gov.tr/kanunlar/k6360.html; http://www.cnnturk.com/2013/turkiye/09/13/anayasa.mahkemesinden.chpye.ret/723314.0/; http://www.stargundem.com/gundem/1348264-yeni-buyuksehir-yasasi-anayasaya-aykiri-degil.html

14 septembre 2013: Le ministre des Affaires Européennes, Egemen Bağış, définit les événements du parc Gezi comme une tentative de coup d’Etat à l’encontre de son gouvernement. Face à la journaliste Balçiçek Pamir du qotidien Habertürk, qui a rappellé le bilan lourd en terme de blessés et de morts, le ministre a réagi en rappelant que les pertes humaines de Gezi étaient minimes par rapport aux 100.000 morts chez le voisin syrien.

https://www.youtube.com/watch?v=1yI_UZUM-wQ

16 septembre 2013: Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Suat Kılıç, s’est plaint de l’utilisation des réseaux sociaux, et ce de manière intensive à l’issue de la décision du Comité International Olympique d’attribuer les JO 2020 à Tokyo. Dans sa présentation des bilans de l’AKP, Kılıç affirme que les événements de Gezi, le réseau Ergenekon et les manifestations ont dans les rues ne visent pas le gouvernement AKP, mais bien le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan.

http://www.odatv.com/n.php?n=bakin-ergenekon-neymis-1509131200

17 septembre 2013: Ahmet Insel explique en quoi les élections municipales du 31 mars 2014 sont une répétition des élections générales et du système présidentiel que le gouvernement veut mettre en place.

http://www.radikal.com.tr/yazarlar/ahmet_insel/yerel_secimler_simdi_daha_da_onemli-1151143#

24 septembre 2013: Le maire de Şişli, Mustafa Sarıgül, fait des déclarations critiques à l’encontre des stratégies menées par le gouvernement AKP et le ministre des Affaires Etrangères Ahmet Davutoğlu en Syrie et en Egypte. Selon Sarıgül, la politique du “0 conflit” est devenue une situation de “conflit à 100%”. Cette prise de position nette par rapport aux politiques de l’AKP est plutôt étonnante, et semble être le début du rapprochement attendu entre Sarıgül et le parti CHP. Il faut savoir que le maire de Şişli avait fait ses débuts en politique dans les organisations de jeunesse du CHP.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/sarigulun-gozu-kulagi-chpde-h42221.html

27 septembre 2013: Selon le quotidien Yurt, une carte d’identité réservée aux citoyens turcs aurait été délivrée à une réfugié syrienne dans l’arrondissement de Güngören. L’information est appuyée par le député CHP de Hatay, Mehmet Ali Edipoğlu qui détient une copie de la carte d’identité. Selon plusieurs sources, des réfugiés syriens se voient octroyer des cartes d’identité turques (TC nüfus cüzdanı), à la veille des élections municipales de mars 2014. Plusieurs enregistrements de domicile fictifs ont par ailleurs été constatés. À ce jour, le nombre officiel de réfugiés syriens en Turquie est estimé à 500.000, dont 30.000 seulement ont reçu une pièce d’identité pour les étrangers donnant droit à un séjour provisoire.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/suriyelilere-tc-nufus-cuzdani-h42399.html

29 septembre 2013: Le maire de Şişli, Mustafa Sarıgül, s’est déplacé à l’arrondissement de Derik à Mardin, pour les obsèques de Hacı Demo Türk, le frère d’Ahmet Türk, député indépendant (kurde) et membre du BDP. Sarıgül accompagné d’Aydın Ayaydın, député CHP d’Istanbul, s’est également rendu à Diyarbakır, où il a rencontré Osman Baydemir, maire BDP de la métropole. Selon Sarıgül, les réformes démocratiques que le gouvernement a prévu de rendre public le 30 septembre auraient dû être négociées avec l’ensemble des groupes politiques. Le manque de transparence dans la préparation des réformes démocratiques a été souligné par l’ambitieux homme politique.

http://siyaset.milliyet.com.tr/ocalan-gelince-sarigul-hemen-kalkti/siyaset/detay/1770468/default.htm

VIE ECONOMIQUE

04 septembre 2013: Le quotidien Sol fait savoir qu’un contrat de crédit de 2,3 milliards USD a été signé le 29 août 2013 entre IC İçtaş-Astaldı et 9 banques (dont Garanti Bank International, Garanti Bankası, Halk Bankası, İş Bankası, Vakıflar Bankası, Ziraat Bankası, Yapı Kredi Bankası). Le consortium ICA va bénéficier de ce financement jusqu’à la fin du contrat BOT qui prend fin après 10 ans et 2 mois de gestion.

Sol, 04/09/2013, p.5

On a pas eu les JO. Si au moins on pouvait entrer en guerre.” Behiç Ak, Cumhuriyet 11/09/2013, p.13

07 septembre 2013: Istanbul est éliminé de la course pour l’organisation des JO 2020, en faveur de Tokyo. Le maire Topbaş a déclaré que le dopage en est la principale raison. Or les rapports sur la candidature d’Istanbul montrait des insuffisances dans le dossier de candidature, notamment dans le réseau des transports publics et l’intérêt de la population et des médias dans les activités sportives. Les débats internes n’ont pas été moins virulents. Une partie de l’opinion publique s’est opposée aux JO Istanbul2020, principalement à cause du coût des complexes sportifs promis par le gouvernement. À l’opposé, les tenants de la candidature, l’IBB et les membres du gouvernements voyaient dans l’élection de la ville un investissement économique important, notamment dans le secteur de la construction, moteur de la croissance. La candidature est très vite devenue une affaire d’Etat, car c’est le Premier ministre Erdoğan et son ministre des Sports Suat Kılıç qui sont restés au devant de la scène tout au long de la candidature. Le Premier ministre s’est d’ailleurs déplacé pour la nomination. 600 personnes l’ont accompagné dans la capitale argentine. En plus des raisons techniques qui ont joué en faveur de Tokyo, certains pensent que la prise de position de la Turquie en faveur d’une intervention militaire contre le voisin syrien et l’armée du président Esad a été décisive.

Yurt, 10/09/2013, p.10; Sol, 09/09/2013, p.12; 10/09/2013, pp.1-10; Zaman, 12/09/2013, p.13; Birgün, 10/09/2013, p.7

14 septembre 2013: Selon l’Institut des Statistiques de Turquie (Türkiye İstatistik Kurumu) 299.000 personnes ont rejoint les rangs des demandeurs d’emploi de juin 2012 à juin 2013. Ainsi, 2,525 millions d’invidus sont “officiellement chômeurs”. Il faut rappeller que la population “en âge de travailler” n’est pas l’ensemble de la population de 15-64 ans (51 millions en 2012). Le pourcentage de chômeur est calculé par rapport aux personnes inscrites comme demandeurs d’emploi, soit une population de moins de 30 millions (26,4 millions en 2011). Selon le TÜİK, le taux est passé de 8% à 8,8%. Dans les villes, le chômage est passé – en 12 mois – de 10% à 10,6 %; et de 4,3% à 5,1% dans les campagnes. La tranche d’âge 15-24 ans a augmenté de 1,4 % depuis juin 2012 pour atteindre 17,1%. Enfin, aujourd’hui, 26.319.000 individus sont officiellement employés en Turquie. La moitié de la population active travaille dans le secteur des services, tandis que 25% travaillent dans l’agriculture, 20% dans l’industrie et 7,5% dans la construction. Selon l’économiste Mustafa Sönmez, le secteur de la construction n’aurait pas évolué comme les autres secteurs. Il constate une stagnation dans la construction. Le ministre de l’Economie Zafer Çağlayan est plus positif en rappellant que l’économie a créé 742.000 emplois en 1 an.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/ekonomi/insaat-sektoru-alarm-veriyor-h41827.html, http://haber.sol.org.tr/ekonomi/disk-ar-issizlik-artmaya-istihdam-yapisi-bozulmaya-devam-ediyor-haberi-79689

17 septembre 2013: On apprend la fermeture du centre commercial ORA à Bayrampaşa due à une fréquentation insuffisante de la clientèle. Ce mall impressionant, inauguré en octobre 2011, accueillait 235 magasins et 2 hôtels. Le groupe qui détient le mall, Ora İstanbul Gayrimenkul Yatırım ve Geliştirme A.Ş., avait demandé une protection contre la faillite dans le courant de 2012. La banque publique Ziraat Bank fait partie des créanciers, à hauteur de 285 millions €. L’implication des banques publiques dans ce type d’investissement a fait l’objet de beaucoup de débats houleux au sein du TBMM entre le gouvernement et les partis d’opposition. Les propriétaires fonciers détenaient au départ 6 millions de m2 dans la région. La parcellisation et les ventes consécutives au fil des années ont servi à l’accueil des immigrants des Balkans, à la construction de l’autogare d’Esenler, au hall des fruits et légumes et à la construciton de la prison de Bayrampaşa. La famille en question conserve toujours la maison familiale, et un terrain de 50.000 m2 qui constitue la dernière parcelle de l’Héritage de Ferhatpaşa Çiftliği. Voir à ce propos l’article de Hatice Kurtuluş: “Gated Communities as a representation of new upper and middle classes in Istanbul” (İ.Ü. Siyasal Bilgiler Fakültesi Dergisi, No:44., Mart 2011, ss.49-65).

http://www.yurtgazetesi.com.tr/ekonomi/dev-avmye-iflas-soku-h41889.html

POPULATION, RELIGION, SANTE

07 septembre 2013: 25.000 Syriens ont obtenu une autorisation de séjour d’un an depuis le début des hostilités en Syrie. Parmi les 500.000 Syriens qui séjournent en Turquie, plus de 100.000 seraient à Istanbul selon les dernières estimations, essentiellement à Fatih, Başakşehir et Halkalı. Certains familles syriennes ont déjà commencé à acheter leurs logements, causant une inflation du prix de l’immobilier depuis le début des hostilités en Syrie.

http://sozcu.com.tr/2013/gundem/sadece-istanbulda-100-bin-kayitsiz-suriyeli-cirit-atiyor-367451/

22 septembre 2013: Une nouvelle polémique voit le jour au lendemain du match opposant les 2 grands clubs de football (Beşiktaş-Galatasaray) au Stade Olympique Atatürk à Başakşehir. Après des affrontements dans les tribunes durant le match entre les supporters du très populaire “Çarşı” (du nom du quartier commercial de l’arrondissement de Beşiktaş) et le groupe “1453 Kartal” (récemment créé au sein de la jeunesse nationaliste pro-gouvernementale des banlieues), des spectateurs sont descendus sur le terrain à la 92ème minute, obligeant l’arbitre à suspendre la rencontre. Les membres du club de football et Çarşı accusent le nouveaux groupe de faire partie d’une mise en scène qui viserait à provoquer des sanctions lourdes à l’encontre du club, tandis que les tenants de “1453 Kartal” se présente comme une collectivité vouer à défendre ‘plus activement’ les intérêts et les couleurs de Beşiktaş. Toujours sous le label “1453”, en référence à la date de la conquête de Constantinople, un nouveau profil vient d’être créé sur twitter, dénommé “1453 LGBT”. Il milite pour le retour de la capitale à Bursa (capitale ottomane avant Istanbul jusqu’en 1365). Au regard de ces événements, la saison 2013-14 de la Super Ligue ne sera pas épargnée par le phénomène “Gezi”. Au lendemain de ces événements Bülent Arınç annonce des nouvelles mesures de sécurité dans les stades.

http://t24.com.tr/haber/carsi-grubu-ile-1453-kartal-grubu-arasinda-kavga-cikti/240210

http://www.odatv.com/n.php?n=sahaya-inen-1453-kartallar-kim-2209131200

http://spor.bugun.com.tr/bazi-kararlar-alinacak-haberi/802950

RISQUES URBAINS

03 septembre 2013: D’après un rapport de l’“Assemblée pour la Santé des Ouvriers et la Sécurité au Travail”, 147 personnes sont mortes sur le lieu de travail au mois d’Août 2013. En 2012, et dans l’ensemble du pays, 74.871 accidents de travail ont été enregistrés. 744 ouvriers en sont morts.

Sol, 04/09/2013, p.6

19 septembre 2013: Les forces de l’ordre sont intervenues pour empêcher le campements des participants au forum citoyen de Şişli dans le parc de Sıracevizler. Ces derniers voulaient attirer l’attention des habitants de Şişli sur l’importance des espaces publics en cas de séisme. Les tentes ont été enlevées manu militari par les forces de police. Les échanges entre le forum et la municipalité de Şişli notamment sur l’insuffisance des crèches et des espaces verts continuent.

http://parkgazetesi.com/2013/09/14/sisli-siracevizler-parkina-polis-mudahalesi/

20 septembre 2013: Un groupe d’employés de la construction bloque le TEM au niveau de Bağcılar suite à une attaque à l’arme blanche de plusieurs travailleurs kurdes la veille. Les agressions physiques et les rappel à l’odre lorsqu’ils s’expriment en kurde seraient monnaie courante sur les chantiers de construction. Ces événements interviennent à une période où le gouvernement négocie avec le PKK surtout une solution de la question kurde.

http://gundem.milliyet.com.tr/kurt-iscilere-saldiri-iddiasi/gundem/detay/1766154/default.htm

20 septembre 2013: Les habitants du quartier de Gazi (dans l’arrondissement de Sultangazi – périphérie nord de la ville sur la rive européenne) sont descendus dans la rue pour remémorer le jeune Berkin Elvan, un adolescent de 14 ans dans le coma depuis qu’il a reçu une capsule de gaz lacrymogène sur la tête à Okmeydanı. Les affrontements avec les forces de police ont duré plus de 2 heures, avant que les manifestants se retirent dans les petites ruelles. Le policier ayant tiré sur l’adolescent n’est toujours pas identifié. La vague de protestation de Gezi continue.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/gazi-mahallesinde-polis-mudahalesi-h42023.html

25 septembre 2013: 15 personnes sont arrêtées dans le cadre des opérations menées contre les holigans de la rencontre BJK-Galatasaray du 22 septembre 2013.

http://www.hurriyet.com.tr/gundem/24786803.asp

30 septembre 2013: Les équipes du belediye de Kadıköy perquisitionnent les occupants d’une maison du quartier de Rasimpaşa. 30 chiens, 17 chats, 13 souris, 3 hamsters, 3 perroquets, 1 hérisson et 6 tortues ont été enlevés de la maison poubelle, suite aux plaintes des voisins.

http://gundem.milliyet.com.tr/hem-mahallelinin-hem-gorevlilerin/gundem/detay/1771233/default.htm

EDUCATION, CULTURE, MEDIAS

01 septembre 2013: Selon un rapport de l’İTO (Chambre de Commerce d’Istanbul), les prix des produits relatifs à l’art et la culture, à l’éducation et au divertissement ont augmenté de 1,89% durant le mois d’août.

Posta, 02/09/2013, p.9

01 septembre 2013: Selon la journaliste Deniz İnceoğlu, le marché de l’art à Istanbul, dont 90% des acquisitions se fait à partir des créations internes au pays, est en net ralentissement. Les spécialistes du marché de l’art refusent de voir dans ce ralentissement une crise économique de l’art contemprain. Les transferts des artistes d’une galerie à l’autre et la diminution des acquisitions seraient normaux, selon les galeries d’art, dans un pays où le marché de l’art est en pleine structuration. İnceoğlu explique par ailleurs l’apparition d’une bulle. Le travail de certains jeunes artistes verrait leur prix doubler ou tripler grâce `des manipulations des prix par certains acteurs du monde de l’art.

İstanbul Art News, numéro 0, pp.1-6

01 septembre 2013: Le musée d’art contemporain İstanbul Modern est classé à la 98ème place des musées les plus visités dans le monde avec 665.776 visites par an. Il régresse de 10 place dans le classement de l’édition italienne de TheArtNewsPaper.

İstanbul Art News, numéro 0, p.7

02 septembre 2013: Le prix Nobel Orhan Pamuk soutient une campagne publicitaire en faveur de la librairie Robinson Crusoé située sur l’avenue İstiklal. Orhan Pamuk fait appel aux lecteurs afin de se procurer la RobKart, une carte prépayée pour aider la librairie à sortir d’une situation financière difficile.

Cumhuriyet, 03/09/2013, p.14

03 septembre 2013: Fermeture de La Libraire de Péra sur l’avenue Galip Dede à İstiklal. Uğur Güracar, gérant de la librairie, fait savoir qu’il n’a à ce jour reçu aucune garantie de la part du nouveau propriétaire de l’immeuble dont la librairie occupe depuis un siècle le rez-de-chaussée. L’un des propriéraire-associés et fils du député CHP Sezgin Tanrıkulu, Ali Tanrıkulu, avait déclaré vouloir garder la librairie après restauration de l’immeuble situé sur l’avenue Galip Dede à Beyoğlu. Güracar avait auparavant introduit un dossier pour que la librairie fasse partie du patrimoine historique, mais en vain. L’arrivée des marques sur l’avenue İstiklal et la montée des prix de l’immobilier forcent les librairies, les salles de théâtre et les cinémas à fermer boutique, faute de pouvoir poursuivre une activité commerciale rentable. Parmi les associés qui ont acquis l’immeuble figure également le fils du député CHP, Sezgin Tanrıkulu.

Radikal, 03/09/2013, p.29; 10/09/2013, p.27

http://www.radikal.com.tr/hayat/librairie_de_prayi_korumayi_onerdik-1150209

07-08 septembre 2013: Le philosophe français Jean-Luc Nancy anime 2 séminaires dans le cadre du programme “les philosophes sont à Istanbul”. Les séminaires ont lieu à Asfakt Galeri sous les titres: “Méditerranée, Europe, Turquie” et “Qu’est-ce que le peuple? En relation avec l’expérience Gezi”.

Cumhuriyet, 03/09/2013, p.14

09 septembre 2013: Inauguration de l’exposition Anish Kapoor au musée Sakıp Sabancı à Sarıyer, en présence de Suzan Sabancı Dinçer et du ministre du Tourisme et de la Culture Ömer Çelik. Après Picasso et Rodin, le musée SSM continue dans la série des grandes expositions. Celle d’Anish Kapoor est la plus pharaonique. Les murs et le plancher du musée ont été refaits pour accueillir les oeuvres taillées dans des blocs de marbre.

Radikal, 10/09/2013, p.18

11 septembre 2013: La Direction de l’Education Nationale de l’arrondissement de Güngören (İstanbul Güngören İlçe Milli Eğitim Müdürlüğü) décide d’interchanger les bâtiments de l’école Abdi İpekçi, d’une capacité de 700 élèves, et celui l’école d’İmam Hatip Mehmetçik, d’une capacité de 300 élèves. Les parents d’élèves de la première école attendent une explication des autorités à propos de cette décision qui tombe à la veille de la rentrée.

Birgün, 11/09/2013, p.3

11 septembre 2013: La Librairie Arkéopera cette fois est priée de quitter le bâtiment qu’il occupe en face du lycée Galatasaray, toujours à Beyoğlu. Son fondateur, l’archéologue Nezih Başgelen, fait savoir que “désormais, les initiatives comme les maisons d’édition et les librairies n’ont plus leur place dans l’acropole de la culture et de l’art qu’est Beyoğlu”. L’immeuble de la librairie spécialisée dans l’archéologie et la culture sera rénové pour devenir un hôtel. Par ailleurs, Yapı Kredi Kültür a vendu la moitié de la surface à Mango sur l’avenue Istiklal.

Cumhuriyet, 11/09/2013, p.15

14 septembre 2013: Début de la “13ème Biennale d’Istanbul”, dans un contexte marqué par une révision du programme pendant les événements de Gezi. La curatrice Fulya Erdemci est vivement critiquée suite à la suppression des installations qui devaient prendre place dans les rues d’Istanbul. Le thème de la biennale de 2013 est pourtant “la notion de l’espace public comme forum politique”, une coincidence avec les événements de Gezi qui a encouragé certains artistes contemporains comme Ahmet Öğüt et Halil Altındere à dénoncer l’absence d’une prise de position forte contre la municipalité du Grand Istanbul. L’IBB aurait, selon les organisateurs de la biennale, refuser de collaborer pour la mise en place des oeuvres d’art dans les rues d’Istanbul. Selon certaines sources, 300.000 visiteurs se seraient déplacés pour la biennale, soit 3 fois plus que les années précédentes. Beral Madra, pense que c’est la première fois que les visiteurs se sont appropriés autant l’événement culturel. La biennale prend fin le 10 octobre 2013.

http://www.art-agenda.com/reviews/%E2%80%9Cmom-am-i-barbarian%E2%80%9D-13th-istanbul-biennial/

http://www.blouinartinfo.com/news/story/962098/an-istanbul-biennial-caught-up-in-history

16 septembre 2013: Les interdictions post-Gezi marquent ce début d’année académique 2013-14. Le reteur de l’Université d’Istanbul prend des mesures restrictives, qui suscitent de vives réactions de la part des étudiants. Ainsi, les accès entre les bâtiments des différentes facultés sont fermés; les interdictions d’affiches et stands des partis politiques sont désormais valables pour les activités estudiantines également. Le recteur suggère aux étudiants de faire la promotion de leurs activités dans les espaces verts du campus.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/ilk-yasak-istanbuluniversitesinde-h41829.html

http://www.kolektifler.net/2013/09/rektor-cildirdi-istanbul-universitesini-hapishaneye-cevirmeye-kararli

16-18 septembre 2013: Première édition de la foire d’art contemporain Art International au centre de congrès de la Corne d’Or (Haliç Kongre Merkezi). 60 galeries turques et étrangères représenteront une centaine d’artiste tout au long de cette foire concurrente à Contemporary Istanbul, qui en est cette année à sa 8ème édition.

Cumhuriyet, 03/09/2013, p.14

25 septembre 2013: Le président de la Fondation Vehbi Koç, Erdal Yıldırım, annonce l’ouverture d’un musée d’art contemporain à Dolapdere en 2016. La Fondation planifie la construction d’un musée en lieu et place d’un bâtiment nouvellement acquis qu’il prévoit de détruire complètement. Le musée devrait exposer la collection d’oeuvres contemporaines constituée depuis 2007. Les responsables de la Fondation avait l’intention au départ de créer le nouveau musée sur les rives de la Corne d’Or, à proximité du musée Rahmi Koç à Hasköy. Après la concession des chantiers navals de Haliç à des fins commerciales par l’İBB, le projet de créer un espace culturel le long de la Corne d’Or est de fait abandonné. Parmi les propositions faites dans le domaine culturel figure également le projet de créer un cordon culturel le long de la rive du Bsophore, s’étendant du musée maritime de Beşiktaş à Karaköy.

Cumhuriyet, 24/09/2013 p.6

http://www.radikal.com.tr/hayat/kocun_cagdas_sanat_muzesi_dolapderede-1121367

27 septembre 2013: Les parents d’élèves d’une école de Küçükçekmece se plaignent d’un réglement scolaire qui obligent les élèves à s’habiller dans un magasin de vêtement unique. Lors des dernières réformes, le ministère de l’Education avait laissé aux parents et à la direction des écoles la liberté ou non d’imposer un uniforme scolaire. En l’occurence, le comité des parents d’élève aurait pris la décision dans leur école d’avoir un uniforme. Or l’école aurait pris la liberté de passer un accord avec un magasin, qui vend à 113 TL l’uniforme en question. L’an passé l’uniforme scolaire revenait à 50 TL.

http://www.yurtgazetesi.com.tr/gundem/okul-kiyafetini-sadece-burada-alacaksin-h42348.html



Citer ce billet
hamdigargin (2013, 4 décembre). Chronique d’Istanbul Septembre 2013. Observatoire Urbain d'Istanbul. Consulté le 25 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/slxh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search