Les cités privées à Istanbul

Jean-François Pérouse

Dans le cadre du programme CNRS “Symptômes de la métropolisation à Istanbul, Téhéran et au Caire”, l’axe “développement des cités privées (gated communities)” fait l’objet de recherches spécifiques. Plusieurs visites récentes dans les “territoires périphériques” d’Istanbul (ceux d’Eyüp, autour de Kemerburgaz, en autres) ont permis d’abonder le dossier de documentation (N.31) consacré à cette question.

En effet, sous des formes assez analogues à celles que l’on observe depuis longtemps dans les grandes agglomérations états-uniennes (cf. M. DAVIS, 2000) ou sud-américaines, les cités privées (dénommées özel site ou korumalı site en turc) sont devenues un phénomène frappant depuis moins d’une dizaine d’années à Istanbul. Les recherches en Turquie sur ces « formes urbaines » sélectives, symptomatiques de mutations politico-économiques et sociétales, générales, restent très réduites, à l’exception de quelques articles pionniers, souvent stimulants, parus dans des revues d’opinion (A. ÖNCÜ, R.N. BALI, 1999) ou de quelques allusions dans des communications (I.Y. HACISALIHOĞLU, 1997, p.163). On entend ici par « cité privée », un ensemble résidentiel -construit par un opérateur privé- formé de villas et/ou d’immeubles de taille variable, fermé par une enceinte protégée et doté de services et d’équipements, réservés aux seuls habitants ; ensemble, dont la gestion échappe entièrement aux pouvoirs publics locaux. Ce faisant, on prendra soin de distinguer les cités privées des « cités ou villages de vacances », dont elles sont formellement assez proches, par le simple fait que les premières sont constituées par un habitat permanent. En conséquence, il faut convoquer à la fois des critères politico-juridiques, des critères économiques (la recherche de l’autosuffisance au quotidien) et des critères « physiques » (la clôture et le gardiennage afférents) pour définir la cité privée, genre urbanistique et genre de vie en vogue, qui peuvent être déclinés de diverses façons, tant en ce qui concerne les formes du bâti que le détail et le standing des équipements à disposition. Notre étude s’appuie à la fois sur un travail de terrain 14 de Sarıyer, Beykoz et Büyükçekmece), où nous nous sommes parfois fait passer pour un acheteur (les étrangers d’Europe sont supposés solvables, et donc crédibles) et sur une documentation publicitaire et promotionnelle abondante (brochures, revues immobilières spécialisées -rubrique « site« -, coupures de presse, sites internet), qui aide à saisir les intentions des promoteurs et « l’esprit » des diverses réalisations. On essaiera ici de cerner les conditions de l’émergence de ces anti-villes, les facteurs de leur multiplication, leur localisation privilégiée et leur signification (de quoi sont-elles le symptôme criant?), sachant que le cadre d’analyse retenu est celui de l’ensemble de l’aire urbaine d’Istanbul, qui excède à la fois les limites de la Municipalité Métropolitaine (IBB) d’Istanbul et celles du département d’Istanbul.

  • « ABD’ye villa turu », Milliyet, 14/5/2000, p.20.
  • BALI R. N. (1999), « Loin de la folle populace… « , Birikim, Istanbul, n° 123, Juillet 1999, 35-46 (en turc).
  • DAVIS M. (2000), City of Quartz. Los Angeles, capitale du futur, Paris, La Découverte/Poche, 392 p.
  • « Evinizi güvence altina alin » (mettez en sécurité votre maison), Adres, Istanbul, Ocak 1998, n°6, pp.84-85.
  • « Güvenliginiz için teknoloji isbasinda ! » (Pour votre sécurité la technologie est à son poste !), Adres, Istanbul, Aralik 1999, pp.82-86.
  • HACISALIHOGLU I.Y. (1997), « Place d’Istanbul et hiérarchisation urbaine dans le processus de mondialisation », Actes du 7° Congrès National de Planification Régionale et de Science Régionale-Izmir 20-22 octobre 1997, pp.161-165 (en turc).
  • INSEL A. (1999), « Prendre possession de nos espaces de vie », Birikim, Istanbul, N° 123, Juillet 1999, 23-25 (en turc).
  • « Istanbul’un kuzeyine hücum » (offensive sur le nord d’Istanbul), Power Istanbul, Istanbul, Mayis 2000, pp.12-19.
  • « Istanbul’un yeni rant bölgelerinde villa siteleri » (les cités de villas dans les nouveaux secteurs de rente d’Istanbul), Ekonomist, Istanbul, 28/11/1999, pp.72-82.
  • « Istanbul’un yeni rant merkezleri » (les nouveaux centres de la rentre d’Istanbul), Emlak Haber, Istanbul, juillet 1999, pp.6-11.
  • « Istanbul’daki projelerde yüzlerce konut seçenegi var… » (des centaines de logements sont à disposition, dans les projets d’Istanbul), Emlâk Haber, Istanbul, Temmuz 1999, pp.76-82.
  • « Nurol, lüks konuta yatirim yapiyor » (Nurol investit dans le logement de luxe), Milliyet-Yapi eki, 24 avril 2000.
  • « Istanbul’un son gözdeleri » (les dernières favorites d’Istanbul), Adres, Istanbul, Aralik 1999, pp.66-73.
  • ÖNCÜ A. (1999), « La mythologie de la ‘maison de vos rêves’ a atteint Istanbul en dépassant les frontières culturelles », Birikim, Istanbul, N° 123, Juillet 1999, 26-34 (en turc).
  • REMY J. & VOYE L. (1992), La Ville : vers une nouvelle définition?, Paris, L’Harmattan.
  • « Studyo Dairelerin Vazgeçilmez Cazibesi » (l’attraction irrépressible des appartementsstudios), Status Estate, Istanbul, Subat 1998, pp.24-27.
  • « Teknoloji ile korunuyoruz » (nous nous protégeons grâce à la technologie), Cumhuriyet, 13/4/2000, p.8
  • « Villa almak isteyenler için son firsat » (dernière chance pour ceux qui veulent acheter une villa), Adres, Istanbul, N.8, Mai 1998, pp.82-86.
  • « Villa kentlerde Spor bir Bashka Güzel » (une autre beauté dans les cités de villas, le sport), Status Estate, février 1998, pp.9-16.
  • « Yeni bir yasama ilk adim : Stüdyo daireler » (le premier pas vers une nouvelle vie : l’appartement-studio), Adres, Istanbul, pp.24-28.

Sites internet utiles :

  • www.ardicevler.com pour Ardıçli Evler ;
  • www.aytek.com pour Aytek Evleri ;
  • www.istanbul-istanbul.com pour İstanbul-İstanbul ;
  • www.evsatis@kemercountry.com pour Kemercountry

Jean-François Pérouse

Géographe Directeur de l'Institut Français d'Études Anatoliennes

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterFacebook


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search