Une restauration en cours à Istanbul : le Myrelaion de Lâleli

La première construction du Myrelaion date du IVe siècle de notre ère. Il s’agit d’un édifice avec plan en rotonde dont le diamètre mesure 41,80 mètres et dont les murs ont une épaisseur de 6,10 mètres. C’est le second plus grand exemple d’architecture de ce type après le Panthéon de Rome.

À l’origine, il ne s’agissait que d’une citerne. Les murs en furent renforcés au Xe siècle par Romanus Lekapenos Ie qui fit aussi construire un palais impérial au-dessus de la citerne et une église qui deviendra plus tard la Bodrum Camii (la mosquée cave), car possédant une cave dans son sous-sol. C’est dans cette cave que semble avoir été enterré ce personnage en compagnie de sa femme.

Au XIIIe siècle, période des occupations latines, l’édifice subit de nombreuses dégradations, et on suppose que c’est de cette époque que date la destruction du palais.

Plus tard, durant la période ottomane, l’église devient l’entrepôt des pompiers du quartier, avant d’être transformée en mosquée. Quant à la citerne elle fut successivement utilisée comme distillerie, puis à nouveau comme entrepôt des pompiers. En 1911, lors du grand incendie qui ravage la zone de Mercan à Lâleli, la mosquée et la citerne sont terriblement endommagées. La mosquée devient un dépôt de charbon, puis un refuge pour les vagabonds et un dépôt d’ordures. Après les années 50, on effectue quelques restaurations dans la mosquée tandis que la citerne reste en l’état.

Aujourd’hui, la citerne et la mosquée appartiennent à la municipalité d’Eminönü. Depuis huit mois, les travaux de déblaiement ont commencé (équivalent à la contenance à 600 camions d’ordures) sous la direction d’un archéologue du Musée d’Istanbul, Necati Erek, et de la Société “Inşaat ve Turizm”. Les travaux de restauration ont été confiés à l’architecte-restaurateur Nevzat Ilhan de l’Université de Yıldız, et à Sinan Altınok, architecte d’intérieur.

Compte-tenu du budget élevé qu’exige la restauration, l’objectif est de transformer la citerne en galerie marchande de type bedesten avec des murs en verre pour séparer les boutiques les unes des autres et éviter ainsi de trop grandes modifications du bâtiment.

L’inauguration de l’édifice a eu lieu le 22 juin dernier.

 

 



Citer ce billet
Laurence Ammour (1994, 1 juin). Une restauration en cours à Istanbul : le Myrelaion de Lâleli. Observatoire Urbain d'Istanbul. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/slqf

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search