Excursion urbaine du 11 janvier 2011 : les auto-malls

Compte-rendu de l’excursion urbaine du 11 janvier 2011 :

rédigé par Brian Chauvel et Yoann Morvan


Les auto-malls à Istanbul, un phénomène récent révélateur des nouvelles dynamiques commerciales et des modes de consommation dominants

A la croisée de deux évolutions majeures du paysage commercial stambouliote, les projets de centres commerciaux dédiés à la vente d’automobiles se multiplient. D’une part, fort de plus de 50 malls, Istanbul joue dans la cour des grands en matière d’équipement commercial. D’autre part, avec 760 000 véhicules vendus en 2010, dont un gros quart au sein de l’agglomération d’Istanbul, le marché de l’automobile est en plein boom en Turquie.

Automall, un centre mariant automobile et résidence à Bağicilar

Deux âges de la circulation: l’aqueduc de l’époque ottomane au fond de la vallée de Tavukçu dominée par le viaduc autoroutier menant à l’Automall.

 

Le projet d’Automall-mall city, construit par Doğan Group faisait la une d’Hurriyet-Dailynews le 29 avril 2010. Regroupant, sur 83000 metres carrés, 379 galeries automobiles, 221 bureaux et appartements et une salle de vente aux enchères, ce concept articulant logements de standing, parc automobile et tous les services associés (banques, assurances) fait figure de premiere en Turquie. Le lendemain de l’inauguration de ce premier mall automobile turc, le quotidien anglophone, détenu par le même groupe Doğan annonçait une taux de location des commerces de l’ordre de 90%. Le nettoyage auto est cependant, à ce jour, la seule activité a avoir réellement démarré. Les commerces se font encore attendre. La grande majorité des pas de porte en locations (de 500 a 1000tl en fonction de la localisation) restent encore vacante. Bien que les enseignes qui s’y installent semblent optimistes, elles gardent prudemment un pied dans les anciens espaces de vente d’auto, beaucoup plus dynamiques, comme Otocenter situé a 200 metres en contre-bas de l’Automall. De même, l’acquisition de logement (entre 85000 et 110000$) relève avant tout d’une stratégie de placement immobilier; un placement en attendant que l’ouverture de la deux fois trois voie ramifiée au TEM conduisant directement à ce “centre de commerce et de vie” (Alişveriş ve yaşam merkezi ) et de la station de métro proche de Tekstilkent stimule le développement du quartier et fasse grimper les prix.

Après l’inauguration d’Automall, début 2010, environ 70% des logements restent vacants, ainsi que la majorité des pas-de porte (en rez-de-chaussée).


Otoport: le loisir, nouvelle dimension du commerce automobile (Esenyurt)

Encadré par une entreprise de chaussures pour femmes exportant en Serbie, Azerbaïdjan et Russie, un ancien palais byzantin menacé de destruction par l’étalement du parking de cette même entreprise, un quartier résidentiel de Kiptaş (logement public destiné à des populations relativement aisées) et le centre commercial Deepo (groupe Trium) abritant entre autres enseignes, Migros, C&A et… une piste de ski, le projet Otoport affiche un linéaire de 200 mètres donnant directement sur l’E5, situé a 5 km du TEM. Ses 160 galeries autos réparties sur 120000 m2, seront ouvertes tous les jours jusqu’à 22h. Avec courtiers en assurances, banques, bureaux, cafés et restaurants, aires de jeux pour enfants, ateliers de tüning, et piste de kart, ce mall pourvoira à tous les services attendus par l’acheteur potentiel, les femmes étant quant à elles invitées à se rendre dans le mall voisin. Financé par les groupes Kullar et Gül a hauteur de 60 millions de dollars, Otopark se veut rentable à très court terme et incite les investisseurs à se saisir au plus vite des pas de portes disponibles à l’achat des 130 000$ : “La où il y a du mouvement, il y a du profit” (nerede…). Metin Hepgüler, architecte de renom chargé du projet Otoport, ayant notamment signé Skyport, Mercedes Maslak, le centre commercial de Bahçeşehir en 2008, fait partie des trois architectes turcs candidats au Pritzker price.

Chantier du projet Otoport au pied des résidences Kiptaş, avoisinant le mall Deepo équipé d’une piste de ski

 

Autopia ou le comble du drive-in: comment acheter une voiture depuis sa voiture.

Autopia (terrain d’un koweitien) se veut le plus vaste et le plus moderne centre de shopping automobile européen, et affirme marquer l’entrée dans une nouvelle ère de l’industrie automobile: il met en effet en avant un concept unique de mall fermé dans lequel le client peut circuler sans quitter son volant, mall couronné d’une piste d’essai. Conçu par les architectes Gökhan Avcıoğlu et Dara Kırmızıtoprak, ce projet implanté sur l’E5, derrière le TEM, dans l’axe reliant Büyükçekmeçe et Istanbul, a ainsi remporté le prix European commercial property awards associé à Bloomberg television. Bienqu’en total décalage para rapport aux préoccupations environnementales, il cherche aussi à s’exporter sur la rive asiatique, éventuellement à Kartal, en province (Bursa, Ankara, Antalya) et à l’étranger : Italie, Allemagne, Russie, Chine. Financé par les groupes Gül (en plus grande proportion que pour le projet Otoport – selon une commerciale du bureau de vente) et Keşeoğlu, il accueillera 470 showrooms, dont 75 dédiés aux véhicules neufs, 199 à l’occasion, 72 aux services associés, 55 cafés et restaurants, 65 bureaux, et 4 banques, sur une surface de 170600 m2 qui tentera de dissiper les gaz d’échappement. Ces deux groupes sont partenaires dans une dizaines de projets sur la rive européenne : Capacity et Flyinn Shopping Mall à Bakırköy, Loca Istanbul et Skyport à Belikdüzü, Pelican mall à Avcılar et Pelican Hill Malikaneleri à Büyükçcekmece, Arketip evleri à Kemerburgaz, Metroport Shopping Mall à Bahçeliever et Historia à Fatih. Si Autopia inaugure l’entrée dans une nouvelle ère de l’automobile, le projet Historia marque quant à lui un retour sur la péninsule historique, symbole des racines ottomanes du pouvoir municipal et national.

A l’heure où l’on s’interroge ailleurs sur la ville durable post-automobile économe, Istanbul s’affirme comme le paradis du véhicule individuel et de la consommation effrénée.

Maquette et chantier du projet Autopia qui devrait être selon l’agent commercial être inauguré fin 2011, en présence du président de la République Turque, du Premier ministre et d’ambassadeurs.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.