Étiqueté : spéculation

Charlotte HORNY – Haydarpaşa. Du pôle de transports au pôle touristique : genèse d’une mutation

Le premier pôle touristique d’envergure de la rive anatolienne pourrait se nommer Haydarpaşa.
En effet, le port de marchandise de Haydarpaşa, la gare routière de Harem et la gare patrimoniale de Haydarpaşa perdraient leur fonction initiale au profit de sites mieux situés, au sein d’un réseau de transport restructuré par l’arrivée du Marmaray notamment. Cette triple délocalisation laisserait place à un site touristique combinant port de croisière, hôtels, offre culturelle et commerciale. Cette orientation est décriée principalement par les défenseurs de la fonction ferroviaire et de la qualité d’espace public de la gare de Haydarpaşa. Ce rapport présente le site ainsi que le projet, puis aborde les enjeux spécifiques liés à la probable conversion de la gare, rend compte de l’interaction du site avec ses environs, et enfin, ouvre la réflexion sur les projets de mutations de l’espace riverain au profit du tourisme.

Marie FONTENEAU – La place de l’économie néolibérale dans le bouleversement des structures de l’habitat urbain à Istanbul – Étude du phénomène gecekondu

Les mutations économiques en cours en Turquie depuis les années 1950 ont un  fort
impact sur les structures urbaines stambouliotes. La mise en conformité internationale, que poursuivent ardemment les autorités publiques locales et nationales, implique une remise en cause des fonctions – principales de la ville. La modernisation est au centre de  toutes les préoccupations, reléguant l’habitat social  au second plan.  Les populations de gecekondu  –  principale forme d’habitat populaire illégal en Turquie  – figurent parmi les victimes les plus touchées par la transformation urbaine. Menacées à chaque instant d’expropriation, elles sont contraintes de voir leurs logements peu à peu remplacés par de luxueux projets, mis en œuvre par un secteur privé dominé par d’imposants holdings et  d’influentes  entreprises internationales. En résulte une marginalisation progressive des populations pauvres. L’avenir des gecekondu se retrouve menacé par les logiques d’optimisation de la rente urbaine.

Marie TIXEIRE – Bilan critique des politiques de logement social à Istanbul

Dans cette étude, nous nous emploierons à montrer qu’il existe plusieurs décalages entre les processus politiques de logement à Istanbul et les réels besoins de la ville.
Les politiciens promettent d’importantes constructions de logements pour tous, mais ont-ils réellement saisi l’état des besoins ? Ce besoin se situe-t-il au niveau de la demande pure et simple d’habitation ou plutôt au niveau de la requalification et de la réhabilitation des logements ?

Depuis les années 50, la ville d’Istanbul connaît  des flux migratoires considérables. Les  autorités n’ont pu faire face à ces déferlements et les migrants se sont logés par leurs  propres moyens dans des gecekondu, habitations illégales.
Les jeux des politiciens locaux consistaient à, tantôt régulariser ces logements contre de  frais suffrages, tantôt à les détruire.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search